Le monde dit adieu a 2009 sans grand regret

D’est en ouest, les capitales du monde ont fete successivement le passage a la Nouvelle Annee dans l’espoir que 2010 soit plus pacifique et prospere que la tumultueuse 2009.

L’Oceanie a plonge la premiere dans la nouvelle decennie tot vendredi, tournant le dos a une annee 2009 marquee par les effets devastateurs de la crise financiere mondiale, mais aussi par les conflits armes et les attentats terroristes.

A Wellington (Nouvelle-Zelande), le passage au Nouvel An a ete rythme par les bals, les concerts et les spectacles pyrotechniques.

En Australie, les traditionnels feux d’artifice ont illumine la baie de Sydney et son celebre pont. Plus d’un million de personnes etaient venues admirer les explosions de pourpre et d’indigo. Comme pour conjurer le mauvais sort et faire oublier la grisaille du ciel d’ete, il avait ete demande a la foule rassemblee autour du port de porter du bleu, la couleur du feu d’artifice tire au-dessus du fameux Harbour Bridge.

„Sydney est une ville sentimentale, sexy et sophistiquee. Elle veut reveiller l’esprit qui sommeille en elle pour l’annee a venir”, a explique Rodha Roberts, le metteur en scene de ces festivites.

Dans son message du Nouvel An, le Premier ministre australien Kevin Rudd a insiste sur les cotes positifs de l’annee ecoulee, soulignant notamment que 2009 avait vu l’arrivee du premier noir a la Maison Blanche. Il a rappele les efforts de la communaute internationale pour repondre a la crise financiere mondiale et au rechauffement climatique. „Le grand message de 2009 est ceci: parce que nous avons tous connu cela ensemble, nous avons tous travaille ensemble”, a declare Kevin Rudd.

Malgre les festivites de circonstance, la menace terroriste continuait de planer apres l’attentat manque sur un vol Amsterdam-Detroit de la Northwest Airlines le 25 decembre.

Le Premier ministre britannique Gordon Brown a fait allusion a cette tentative de faire sauter un avion le jour de Noel et aux attentats du 11 septembre 2001. „Fin decembre, un evenement est venu nous rappeler qu’en cette fin de decennie, tout comme en son debut, une menace terroriste met notre securite en danger et nous impose d’affronter Al-Qaida et les talibans, a l’epicentre du terrorisme mondial”, a-t-il declare.

Le gouverneur de l’ile indonesienne de Bali a dit craindre une attaque le soir de la Saint-Sylvestre. Dans un communique relaye par l’ambassade des Etats-Unis a Djakarta, Mangku Pastika explique qu’il y a „des indications d’un attentat contre Bali ce soir” et appelle a la vigilance. Sa mise en garde survient huit ans apres le double attentat qui avait frappe l’ile et six mois apres un autre double attentat-suicide contre des hotels de luxe de Djakarta.

Pour la Nouvelle Annee, de nombreux Japonais se sont rendus dans des temples bouddhistes. Au Zozoji, l’un des plus anciens de Tokyo, des milliers d’entre eux ont lache des ballons remplis d’helium. L’ambiance etait differente dans le quartier de Shibuya, tres frequente par les jeunes, ou des fetards chantaient. Les 12 coups de minuit ont ete accueillis par des sauts et des embrassades.

Aux Philippines, les appels a la prudence lances par les autorites n’ont pas suffi pour empecher le traditionnel dechainement de petards et autres feux d’artifice artisanaux. Selon le ministre de la Sante Francisco Duque, le bilan s’elevait en debut de soiree a 230 blesses et risquait fort de doubler au passage de minuit.

Influences par la tradition chinoise, les Philippins pensent que feter le Nouvel An bruyamment eloigne la malchance et le malheur.

A Pekin, le president Hu Jintao devait s’adresser au peuple chinois pour l’occasion mais aucune ceremonie officielle n’etait programmee. La Chine fetera le Nouvel An en fevrier.

La Thailande a de son cote interdit tout tir de feux d’artifice sur son territoire apres l’incendie qui avait fait 66 morts dans une discotheque de Bangkok le 31 decembre 2008.

En Afghanistan et au Pakistan, ou se succedent des attentats meurtriers revendiques par les talibans, l’heure etait plus au deuil qu’a la fete en ce dernier jour de 2009. De plus, ces pays suivent le calendrier islamique.

La Turquie esperait eviter les violences de l’annee derniere. Le gouverneur d’Istanbul, Muammer Guler, a ainsi fait etat du deploiement de 2.000 policiers, certains deguises en peres Noel, autour de la place Taksim, haut lieu des festivites stambouliotes.

Le gros de la ferveur etait attendu sur les continents europeen et americain.

A Paris, la Tour Eiffel, qui fetait ses 120 ans, a marque pour la premiere fois de son histoire la nouvelle annee en s’illuminant de toutes les couleurs. Apres un spectacle de lumieres et un compte a rebours, la Dame de Fer s’est mise a scintiller a minuit.

Plus de 8.000 policiers et militaires etaient deployes dans et autour de la capitale francaise pour eviter les troubles, notamment les incendies de voitures.

Une heure plus tard a Londres, un feu d’artifice sera tire des que Big Ben aura sonne les 12 coups de minuit. Malgre les temperatures negatives, la foule des grands soirs se massait sur les rives de la Tamise pour y assister.

Plusieurs milliers de personnes etaient aussi attendues a Times Square au coeur de New York pour le traditionnel compte a rebours du Nouvel An. AP

Read the article on La Tribune

Postat de pe data de 30 nov., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 1,152 ori.

Publica un raspuns