Pour les Eperviers, il n’y a peut-etre plus d’espoir de revenir dans le jeu. La Confederation africaine de (CAF) a en effet douche, hier, leurs velleites de retours en Angola pour disputer la CAN en les mettant hors course definitivement. Le Ghana, leur adversaire d’hier, a ete ainsi declare vainqueur par forfait.

A les ecouter, pourtant, les Togolais n’avaient pas abdique. Malgre le drame qui les a frappes vendredi en Angola (2 morts au d’une embuscade survenue au Cabinda et organisee par des rebelles angolais), ils n’avaient pas encore tire un trait definitif sur cette competition. Rentres au pays dimanche soir, retour ordonne par le president de la Republique en personne, les joueurs d’Hubert Velud vont observer a partir d’aujourd’hui trois jours de deuil national. Mais ils balancent neanmoins toujours entre recueillement et determination. Il fallait ainsi voir la foule rassemblee a l’aeroport de Lome pour accueillir ces heros meurtris. « Il y avait meme des gens sur la piste, raconte Serge Akakpo, un des deux joueurs blesses dans la fusillade avec Kodjovi Obilale (toujours hospitalise en Afrique du Sud, mais hors de danger). Ils nous ont suivis jusqu’a notre hotel, comme des freres. »

Une fraternite qui semble donc etrangere aux dirigeants de la CAF, dont l’organisation et l’attitude sont severement critiquees par une population et un gouvernement togolais tres remontes. « Dans ce monde, il n’y a pas beaucoup de compassion et de consideration, deplore Hubert Velud. J’ai lu le communique de la CAF. C’est une facon de dire n’y retournez pas . »

Comme beaucoup de ses joueurs, le selectionneur francais des Eperviers ne desespere pas de renouer avec cette maudite CAN, sitot le deuil passe en retournant en Angola. « On ne se sentait plus en etat de jouer, reconnait Serge Akakpo. Mais avant de repartir, quand on a recu nos maillots floques de nos noms, on a eu les boules. Chacun dans son coin, on s’est revolte. Nous voulions defendre nos couleurs et ne pas avoir seulement des corps a ramener… »

Regroupes hier dans un hotel de Lome, les joueurs devaient s’entrainer, mais ils se sont finalement consacres a leurs familles. Ils cherchaient cependant toujours a inflechir la decision de la CAF. « On souhaiterait revenir des que possible et que le match contre le Ghana se dispute a la fin de la phase de poule, insistait ainsi Akakpo. Je n’ai pas envie de rejoindre mon club (NDLR : FC Vaslui, Roumanie) de cette facon. » Interroge, hier dans la soiree, son coequipier Thomas Dossevi se montrait, en revanche, davantage pessimiste.

Sechement battus par le Malawi (3-0), les Algeriens ont rate leur entree dans la competition. Ils doivent une…

Sur sa tablette, une bouteille d’eau, des chocolats et des journaux. A la tele, un feuilleton americain insipide….

La reaction d’Hubert Velud, le selectionneur du Togo, apres la decision de la CAF (Confederation africaine de…

Quel contraste ! Dimanche, ils etaient 50 000 a faire trembler les tribunes du stade du 11-Novembre devant…

Pour les Eperviers, il n’y a peut-etre plus d’espoir de revenir dans le jeu. La Confederation africaine de football…

«One, two, three ! Viva l’Algerie !»…Le chant explosif des supporteurs algeriens pour feter en novembre la…

Sur ordre de leur gouvernement, les Togolais, qui voulaient jouer pour leurs morts, ont quitte la CAN. Hier soir,…

La nouvelle edition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) s’est ouverte ce dimanche soir a Luanda (Angola) sur fond…

Les joueurs et membres de la selection togolaise, cibles vendredi d’un attentat qui a cause la mort de deux d’entre…

Apres le mitraillage du bus de l’equipe togolaise, vendredi dans l’enclave angolaise de Cabinda, le gouvernement…

Read the article on Le Parisien

De retour a Lome, les Togolais ont le coeur brise

Pour les Eperviers, il n’y a peut-etre plus d’espoir de revenir dans le jeu. La Confederation africaine de (CAF) a en effet douche, hier, leurs velleites de retours en Angola pour disputer la CAN en les mettant hors course definitivement. Le Ghana, leur adversaire d’hier, a ete ainsi declare vainqueur par forfait.

A les ecouter, pourtant, les Togolais n’avaient pas abdique. Malgre le drame qui les a frappes vendredi en Angola (2 morts au d’une embuscade survenue au Cabinda et organisee par des rebelles angolais), ils n’avaient pas encore tire un trait definitif sur cette competition. Rentres au pays dimanche soir, retour ordonne par le president de la Republique en personne, les joueurs d’Hubert Velud vont observer a partir d’aujourd’hui trois jours de deuil national. Mais ils balancent neanmoins toujours entre recueillement et determination. Il fallait ainsi voir la foule rassemblee a l’aeroport de Lome pour accueillir ces heros meurtris. « Il y avait meme des gens sur la piste, raconte Serge Akakpo, un des deux joueurs blesses dans la fusillade avec Kodjovi Obilale (toujours hospitalise en Afrique du Sud, mais hors de danger). Ils nous ont suivis jusqu’a notre hotel, comme des freres. »

Une fraternite qui semble donc etrangere aux dirigeants de la CAF, dont l’organisation et l’attitude sont severement critiquees par une population et un gouvernement togolais tres remontes. « Dans ce monde, il n’y a pas beaucoup de compassion et de consideration, deplore Hubert Velud. J’ai lu le communique de la CAF. C’est une facon de dire n’y retournez pas . »

Comme beaucoup de ses joueurs, le selectionneur francais des Eperviers ne desespere pas de renouer avec cette maudite CAN, sitot le deuil passe en retournant en Angola. « On ne se sentait plus en etat de jouer, reconnait Serge Akakpo. Mais avant de repartir, quand on a recu nos maillots floques de nos noms, on a eu les boules. Chacun dans son coin, on s’est revolte. Nous voulions defendre nos couleurs et ne pas avoir seulement des corps a ramener… »

Regroupes hier dans un hotel de Lome, les joueurs devaient s’entrainer, mais ils se sont finalement consacres a leurs familles. Ils cherchaient cependant toujours a inflechir la decision de la CAF. « On souhaiterait revenir des que possible et que le match contre le Ghana se dispute a la fin de la phase de poule, insistait ainsi Akakpo. Je n’ai pas envie de rejoindre mon club (NDLR : FC Vaslui, Roumanie) de cette facon. » Interroge, hier dans la soiree, son coequipier Thomas Dossevi se montrait, en revanche, davantage pessimiste.

Sechement battus par le Malawi (3-0), les Algeriens ont rate leur entree dans la competition. Ils doivent une…

Sur sa tablette, une bouteille d’eau, des chocolats et des journaux. A la tele, un feuilleton americain insipide….

La reaction d’Hubert Velud, le selectionneur du Togo, apres la decision de la CAF (Confederation africaine de…

Quel contraste ! Dimanche, ils etaient 50 000 a faire trembler les tribunes du stade du 11-Novembre devant…

Pour les Eperviers, il n’y a peut-etre plus d’espoir de revenir dans le jeu. La Confederation africaine de football…

«One, two, three ! Viva l’Algerie !»…Le chant explosif des supporteurs algeriens pour feter en novembre la…

Sur ordre de leur gouvernement, les Togolais, qui voulaient jouer pour leurs morts, ont quitte la CAN. Hier soir,…

La nouvelle edition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) s’est ouverte ce dimanche soir a Luanda (Angola) sur fond…

Les joueurs et membres de la selection togolaise, cibles vendredi d’un attentat qui a cause la mort de deux d’entre…

Apres le mitraillage du bus de l’equipe togolaise, vendredi dans l’enclave angolaise de Cabinda, le gouvernement…

Read the article on Le Parisien

Postat de pe data de 31 dec., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 56 ori.

Publica un raspuns