Depuis plus d’un an, trois familles de Roms vivent dans un campement indigne, etabli dans une ancienne tuilerie de la zone industrielle de Chelles.

Ils ont apris a vivre sous un toit de planches et de toile. Ils se sont habitues aux rats qui, nombreux, s’aventurent en plein jour jusqu’au seuil des cabanes. Ils doivent maintenant composer avec la neige. Le gel raidit le linge pendu partout, sur des fils, dans les arbres. A l’entree du camp. une peluche de Marsupilami sourit de travers, dans les branchages.

Il y a aussi un velo un peu rouille. Un refrigerateur. Des matelas et des fauteuils eventres. « Tout ce qu’on a, designe Daniel, on l’a recupere a la dechetterie, juste a cote. »

Le jeune Rom, qui dit avoir 16 ans, en fait beaucoup plus. Il vit avec ses cinq freres et soeurs, ses parents et deux autres familles dans une petite piece rafistolee de cartons, au milieu des batiments desaffectes de la tuilerie, a Chelles. En tout, ils sont une vingtaine, dont des enfants, a survivre depuis octobre 2008 aux confins de cette zone industrielle. Et dans la plus grande discretion. Le plus jeune est un nourrisson, ne…le 25 decembre dernier. Les services sociaux les suivent depuis leur arrivee et leur fournissent « des chauffages electriques, de la nourriture et des couvertures », racontent les Roms, rencontres hier.

Daniel et les siens ont fui Craiova, pres de Bucarest, il y a deux ans, en quete d’un travail et d’une vie meilleure. « La-bas, confie-t-il, il n’y a rien. On meurt de faim. » Il a echoue en Essonne, ou une centaine de personnes avaient construit un veritable bidonville, a proximite de la gare du RER BMassy-Palaiseau.

A l’automne 2008, les abris de fortune ont ete rases. Une partie des familles a accepte un hebergement d’urgence, propose par le 115. Six ont ete admises, pour une duree de cinq jours, a l’hotel Premiere Classe de Chelles, dans la zone de la Tuilerie. Ensuite, deux d’entre elles, qui comptaient des nouveau-nes, ont obtenu un appartement en urgence. Les autres se sont installees dans la zone industrielle. Et la vie s’est organisee.

Les hommes ont enchaine les petits boulots dans le batiment, « mais avec le gel, confie l’un, il n’y a plus de chantier ». Les enfants sont scolarises. Les jeunes, comme Daniel ou sa soeur Sati, « s’occupent de la maison ». L’eau, ils la puisent, avec des seaux, a une borne . Ils ont branche l’electricite sur l’ancien compteur de l’usine et cuisinent des pommes de terre sur un rechaud.

De loin, derriere les branchages du terrain, seule une legere fumee indique le squat. « On a bien vu que l’endroit etait occupe, confie-t-on dans une entreprise de la zone industrielle. Les gens sont plutot discrets, on n’a aucun probleme. Mais ce paysage n’est pas tres valorisant pour notre image. »

Dans quelques mois, l’ancienne tuilerie, dont le terrain a ete rachete par l’agglomeration de Marne et Chantereine, devrait etre demolie au profit des nouveaux services techniques de la ville et d’une extension de la dechetterie. Les Roms, eux, esperent etre reloges. «On nous a promis, assurent-ils, un terrain propre et une caravane. »

Depuis plus d’un an, trois familles de Roms vivent dans un campement indigne, etabli dans une ancienne tuilerie de la…

METEO FRANCE annoncait un manteau blanc de 1 a 5 cm d’epaisseur. En realite, ce sont plutot 10 a 15 cm de neige qui…

BEAUCOUP de Seine-et-Marnais, surtout au sud de Melun ou se sont concentrees les difficultes, ont trouve leurs boites…

COMPTE TENU des conditions meteorologiques defavorables, la prefecture a decide de consolider le dispositif renforce…

COMME a chaque fois que les frimas font des leurs, les saleuses du conseil general sont sur le pied de guerre. Mais…

ALORS QUE Meteo France annonce encore des chutes de neige dans les jours a venir sur le departement, le manque de sel…

PAS DE CHAUSSEE bien degagee, hier matin, pour les automobilistes qui ont emprunte l’autoroute A 4 dans le sens…

La « tristesse » et la fermete… c’est ce qu’on peut retenir du discours de Brice Hortefeux hier matin lors de la…

Il est rare de voir autant de services differents reunis pour une meme cause. Hier, dans la cour du commissariat de…

« Je n’ai pas attendu d’etre devant la cour d’assises pour demander pardon a ma femme par l’intermediaire de ma…

Read the article on Le Parisien

Des Roms survivent dans un campement cache

Depuis plus d’un an, trois familles de Roms vivent dans un campement indigne, etabli dans une ancienne tuilerie de la zone industrielle de Chelles.

Ils ont apris a vivre sous un toit de planches et de toile. Ils se sont habitues aux rats qui, nombreux, s’aventurent en plein jour jusqu’au seuil des cabanes. Ils doivent maintenant composer avec la neige. Le gel raidit le linge pendu partout, sur des fils, dans les arbres. A l’entree du camp. une peluche de Marsupilami sourit de travers, dans les branchages.

Il y a aussi un velo un peu rouille. Un refrigerateur. Des matelas et des fauteuils eventres. « Tout ce qu’on a, designe Daniel, on l’a recupere a la dechetterie, juste a cote. »

Le jeune Rom, qui dit avoir 16 ans, en fait beaucoup plus. Il vit avec ses cinq freres et soeurs, ses parents et deux autres familles dans une petite piece rafistolee de cartons, au milieu des batiments desaffectes de la tuilerie, a Chelles. En tout, ils sont une vingtaine, dont des enfants, a survivre depuis octobre 2008 aux confins de cette zone industrielle. Et dans la plus grande discretion. Le plus jeune est un nourrisson, ne…le 25 decembre dernier. Les services sociaux les suivent depuis leur arrivee et leur fournissent « des chauffages electriques, de la nourriture et des couvertures », racontent les Roms, rencontres hier.

Daniel et les siens ont fui Craiova, pres de Bucarest, il y a deux ans, en quete d’un travail et d’une vie meilleure. « La-bas, confie-t-il, il n’y a rien. On meurt de faim. » Il a echoue en Essonne, ou une centaine de personnes avaient construit un veritable bidonville, a proximite de la gare du RER BMassy-Palaiseau.

A l’automne 2008, les abris de fortune ont ete rases. Une partie des familles a accepte un hebergement d’urgence, propose par le 115. Six ont ete admises, pour une duree de cinq jours, a l’hotel Premiere Classe de Chelles, dans la zone de la Tuilerie. Ensuite, deux d’entre elles, qui comptaient des nouveau-nes, ont obtenu un appartement en urgence. Les autres se sont installees dans la zone industrielle. Et la vie s’est organisee.

Les hommes ont enchaine les petits boulots dans le batiment, « mais avec le gel, confie l’un, il n’y a plus de chantier ». Les enfants sont scolarises. Les jeunes, comme Daniel ou sa soeur Sati, « s’occupent de la maison ». L’eau, ils la puisent, avec des seaux, a une borne . Ils ont branche l’electricite sur l’ancien compteur de l’usine et cuisinent des pommes de terre sur un rechaud.

De loin, derriere les branchages du terrain, seule une legere fumee indique le squat. « On a bien vu que l’endroit etait occupe, confie-t-on dans une entreprise de la zone industrielle. Les gens sont plutot discrets, on n’a aucun probleme. Mais ce paysage n’est pas tres valorisant pour notre image. »

Dans quelques mois, l’ancienne tuilerie, dont le terrain a ete rachete par l’agglomeration de Marne et Chantereine, devrait etre demolie au profit des nouveaux services techniques de la ville et d’une extension de la dechetterie. Les Roms, eux, esperent etre reloges. «On nous a promis, assurent-ils, un terrain propre et une caravane. »

Depuis plus d’un an, trois familles de Roms vivent dans un campement indigne, etabli dans une ancienne tuilerie de la…

METEO FRANCE annoncait un manteau blanc de 1 a 5 cm d’epaisseur. En realite, ce sont plutot 10 a 15 cm de neige qui…

BEAUCOUP de Seine-et-Marnais, surtout au sud de Melun ou se sont concentrees les difficultes, ont trouve leurs boites…

COMPTE TENU des conditions meteorologiques defavorables, la prefecture a decide de consolider le dispositif renforce…

COMME a chaque fois que les frimas font des leurs, les saleuses du conseil general sont sur le pied de guerre. Mais…

ALORS QUE Meteo France annonce encore des chutes de neige dans les jours a venir sur le departement, le manque de sel…

PAS DE CHAUSSEE bien degagee, hier matin, pour les automobilistes qui ont emprunte l’autoroute A 4 dans le sens…

La « tristesse » et la fermete… c’est ce qu’on peut retenir du discours de Brice Hortefeux hier matin lors de la…

Il est rare de voir autant de services differents reunis pour une meme cause. Hier, dans la cour du commissariat de…

« Je n’ai pas attendu d’etre devant la cour d’assises pour demander pardon a ma femme par l’intermediaire de ma…

Read the article on Le Parisien

Postat de pe data de 31 dec., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 56 ori.

Publica un raspuns