Les bus des joueurs togolais ont ete attaques hier par des rebelles a la frontiere angolaise. Deux joueurs de la selection ont ete blesses et un chauffeur est decede.

A deux jours de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations en Angola, les bus de l’equipe togolaise ont ete mitrailles hier apres-midi a proximite de l’enclave de Cabinda, la frontiere entre le Congo-Brazzaville et l’Angola. Des rebelles des Forces de liberation de l’Etat de Cabinda (Flec) ont revendique hier soir une attaque contre « les forces armees angolaises, qui escortaient la selection nationale du Togo ».

Bilan : un (l’un des chauffeurs de la delegation) ainsi que neuf blesses, dont deux joueurs togolais.

Que s’est-il passe ? Il est 15 heures hier. La selection togolaise revient d’un stage au Congo-Brazzaville lorsque, cinq minutes environ apres son passage a la frontiere angolaise, elle fait l’objet d’un assaut aussi soudain qu’intense. Les temoignages evoquent une interminable d’un bon quart d’heure. Les joueurs se jettent aussitot sous les sieges pour se proteger. Les forces de police de l’escorte ripostent. Mais les tirs de mitraillette atteignent le bus et surtout ses occupants situes a l’avant. Le chauffeur du car transportant les bagages est tue. Le defenseur Serge Akakpo (Vaslui FC/Roumanie) et le gardien Kodjovi Obilale (Pontivy) sont les joueurs les plus serieusement touches. L’entraineur des gardiens, le docteur, l’intendant charge de la communication, l’adjoint de l’entraineur Hubert Velud sont aussi atteints.

Pourquoi cette attaque ? Depuis l’independance de l’Angola en 1975, la province petrolifere de Cabinda est le theatre de troubles separatistes causes par le Front de liberation de l’Etat de Cabinda (Flec). Malgre la signature d’accords de reconciliation, la guerilla reste encore active contre les forces armees angolaises, faisant de la region l’une des plus dangereuses du monde. La decision d’organiser les matchs du groupe B dans cette zone etait un signe d’ouverture lance par les autorites angolaises. Hier soir, le comite local d’organisation a fait remarquer que toutes les equipes devaient se deplacer en et que le Togo etait la seule selection a ne pas l’avoir informe de la facon dont elle comptait arriver en Angola. « Je ne sais pas ce qui a pris le Togo de voyager en car », a lance Souleymane Habouba, le directeur en charge de la communication pour la Confederation africaine de football (CAF).

La CAN doit-elle avoir lieu ? « La CAN aura lieu », a assure des hier soir la CAF. Cette decision ne va pas manquer de faire debat. « Imaginez si, en juin, en Afrique du Sud, le bus de l’equipe de France se faisait mitrailler et s’il y avait deux ou trois blesses graves dans l’effectif. Qu’est-ce qu’on ferait ? interrogeait hier soir Sammy Traore, le defenseur du PSG. On demanderait aussitot que le Mondial soit annule, non ? » Le Togo doit en theorie rencontrer le Ghana lundi a Cabinda. Les matchs de son groupe (Cote d’Ivoire, Ghana, Burkina Faso) ne devraient finalement pas etre delocalises a Luanda. Mais on voit malgre tout difficilement comment les Togolais pourraient poursuivre la competition d’autant que les Flec ont prevenu : « Cette operation n’etait que le debut d’une serie d’actions ciblees qui se poursuivront sur l’ensemble du territoire de Cabinda. Nous sommes en guerre. Tous les coups sont permis. »

Le gouvernement angolais a promis cette nuit de tout faire pour «garantir la securite» de la CAN.

L’entraineur francais de l’equipe nationale du Togo, Hubert Velud, qui participe en Angola a la Coupe d’Afrique des…

Les bus des joueurs togolais ont ete attaques hier par des rebelles a la frontiere angolaise. Deux joueurs de la…

Il a passe toute la seance d’entrainement d’hier avec son telephone colle a l’oreille. Tres sollicite, Alain Le Dour,…

Apres le mitraillage du bus des joueurs togolais qui a fait un mort aux environs de Cabinda, un porte-parole…

Le bras arme des Forces de liberation de l’Etat de Cabinda (FLEC/PM) a revendique l’attaque contre «les forces armees…

La Coupe d’Afrique des nations, qui demarre dimanche en Angola, compte son lot de stars, particulierement attendues a…

L’operateur de telephonie va retransmettre en integralite, et de facon exclusive en France, la grande competition de…

L’equipe nationale d’Algerie s’envole ce matin a 8 heures pour l’Angola ou elle doit participer a la 27e edition de…

Read the article on Le Parisien

La Coupe d’Afrique des nations commence dans le sang

Les bus des joueurs togolais ont ete attaques hier par des rebelles a la frontiere angolaise. Deux joueurs de la selection ont ete blesses et un chauffeur est decede.

A deux jours de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations en Angola, les bus de l’equipe togolaise ont ete mitrailles hier apres-midi a proximite de l’enclave de Cabinda, la frontiere entre le Congo-Brazzaville et l’Angola. Des rebelles des Forces de liberation de l’Etat de Cabinda (Flec) ont revendique hier soir une attaque contre « les forces armees angolaises, qui escortaient la selection nationale du Togo ».

Bilan : un (l’un des chauffeurs de la delegation) ainsi que neuf blesses, dont deux joueurs togolais.

Que s’est-il passe ? Il est 15 heures hier. La selection togolaise revient d’un stage au Congo-Brazzaville lorsque, cinq minutes environ apres son passage a la frontiere angolaise, elle fait l’objet d’un assaut aussi soudain qu’intense. Les temoignages evoquent une interminable d’un bon quart d’heure. Les joueurs se jettent aussitot sous les sieges pour se proteger. Les forces de police de l’escorte ripostent. Mais les tirs de mitraillette atteignent le bus et surtout ses occupants situes a l’avant. Le chauffeur du car transportant les bagages est tue. Le defenseur Serge Akakpo (Vaslui FC/Roumanie) et le gardien Kodjovi Obilale (Pontivy) sont les joueurs les plus serieusement touches. L’entraineur des gardiens, le docteur, l’intendant charge de la communication, l’adjoint de l’entraineur Hubert Velud sont aussi atteints.

Pourquoi cette attaque ? Depuis l’independance de l’Angola en 1975, la province petrolifere de Cabinda est le theatre de troubles separatistes causes par le Front de liberation de l’Etat de Cabinda (Flec). Malgre la signature d’accords de reconciliation, la guerilla reste encore active contre les forces armees angolaises, faisant de la region l’une des plus dangereuses du monde. La decision d’organiser les matchs du groupe B dans cette zone etait un signe d’ouverture lance par les autorites angolaises. Hier soir, le comite local d’organisation a fait remarquer que toutes les equipes devaient se deplacer en et que le Togo etait la seule selection a ne pas l’avoir informe de la facon dont elle comptait arriver en Angola. « Je ne sais pas ce qui a pris le Togo de voyager en car », a lance Souleymane Habouba, le directeur en charge de la communication pour la Confederation africaine de football (CAF).

La CAN doit-elle avoir lieu ? « La CAN aura lieu », a assure des hier soir la CAF. Cette decision ne va pas manquer de faire debat. « Imaginez si, en juin, en Afrique du Sud, le bus de l’equipe de France se faisait mitrailler et s’il y avait deux ou trois blesses graves dans l’effectif. Qu’est-ce qu’on ferait ? interrogeait hier soir Sammy Traore, le defenseur du PSG. On demanderait aussitot que le Mondial soit annule, non ? » Le Togo doit en theorie rencontrer le Ghana lundi a Cabinda. Les matchs de son groupe (Cote d’Ivoire, Ghana, Burkina Faso) ne devraient finalement pas etre delocalises a Luanda. Mais on voit malgre tout difficilement comment les Togolais pourraient poursuivre la competition d’autant que les Flec ont prevenu : « Cette operation n’etait que le debut d’une serie d’actions ciblees qui se poursuivront sur l’ensemble du territoire de Cabinda. Nous sommes en guerre. Tous les coups sont permis. »

Le gouvernement angolais a promis cette nuit de tout faire pour «garantir la securite» de la CAN.

L’entraineur francais de l’equipe nationale du Togo, Hubert Velud, qui participe en Angola a la Coupe d’Afrique des…

Les bus des joueurs togolais ont ete attaques hier par des rebelles a la frontiere angolaise. Deux joueurs de la…

Il a passe toute la seance d’entrainement d’hier avec son telephone colle a l’oreille. Tres sollicite, Alain Le Dour,…

Apres le mitraillage du bus des joueurs togolais qui a fait un mort aux environs de Cabinda, un porte-parole…

Le bras arme des Forces de liberation de l’Etat de Cabinda (FLEC/PM) a revendique l’attaque contre «les forces armees…

La Coupe d’Afrique des nations, qui demarre dimanche en Angola, compte son lot de stars, particulierement attendues a…

L’operateur de telephonie va retransmettre en integralite, et de facon exclusive en France, la grande competition de…

L’equipe nationale d’Algerie s’envole ce matin a 8 heures pour l’Angola ou elle doit participer a la 27e edition de…

Read the article on Le Parisien

Postat de pe data de 31 dec., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 75 ori.

Publica un raspuns