D’est en ouest, les capitales du monde ont fete successivement le passage a la Nouvelle Annee dans l’espoir que 2010 soit plus pacifique et prospere que la tumultueuse 2009.

A New York, des centaines de milliers de personnes s’etaient reunies sur Times Square, ou les feux d’artifice et une tonne de confetti auxquels etaient meles pres de 10.000 de voeux ecrits ont ete lances avec la descente de la traditionnelle boule de cristal.

Face aux temperatures glaciales, de nombreux reveillonneurs arborant des chapeaux coniques sautaient pour se rechauffer. Des centaines de policiers etaient mobilises pour assurer la securite alors que la menace terroriste continuait de planer apres l’attentat manque sur un vol Amsterdam-Detroit de la Northwest Airlines le 25 decembre.

A Las Vegas, quelques 300.000 fetards ont lance des fusees de feu d’artifice depuis les toits des casinos alors que quelques celebrites comme l’actrice Eva Longoria ou le rappeur 50-Cent trinquaient a la nouvelle annee.

C’est l’Oceanie qui avait plonge la premiere dans la nouvelle decennie tot vendredi, tournant le dos a une annee 2009 marquee par les effets devastateurs de la crise financiere mondiale, mais aussi par les conflits armes et les attentats terroristes.

A Wellington (Nouvelle-Zelande), le passage au Nouvel An a ete rythme par les bals, les concerts et les spectacles pyrotechniques.

En Australie, les traditionnels feux d’artifice ont illumine la baie de Sydney et son celebre pont. Plus d’un million de personnes etaient venues admirer les explosions de pourpre et d’indigo. Comme pour conjurer le mauvais sort et faire oublier la grisaille du ciel d’ete, il avait ete demande a la foule rassemblee autour du port de porter du bleu, la couleur du feu d’artifice tire au-dessus du fameux Harbour Bridge.

Sur le continent europeen, a Paris, la Tour Eiffel, qui fetait ses 120 ans, a marque pour la premiere fois de son histoire la nouvelle annee en s’illuminant de toutes les couleurs. Au moins 70.000 personnes s’etaient massees sur la place du Trocadero et du Champ de Mars, pour assister a ce spectacle de sons et lumieres d’une vingtaine de minutes. Apres un compte a rebours ou elle a semble s’eteindre un peu plus a chaque seconde, la Dame de Fer s’est mise a scintiller a minuit. Pres de 270.000 personnes se sont retrouvees sur les Champs-Elysees pour l’arrivee de 2010, soit moitie moins que l’annee derniere.

A Madrid, les fetards ont brave le froid et les eclaboussures de cava pour se rassembler sur la place Puerta del Sol afin de marquer le passage a la nouvelle annee de facon typiquement espagnole: en mangeant un grain de raisin pour chacun des 12 coups de minuit. Les tintements des cloches etaient retransmis en direct a la television, comme chaque annee.

Un spectacle sons et lumieres a alors commence, tandis que les mots „Presidence espagnole de l’Union europeenne” illuminaient la place madrilene. Des images des 27 pays membres de l’UE ont ete projete sur la facade de la poste centrale.

Une heure plus tard a Londres, un feu d’artifice a ete tire des que Big Ben a sonne les 12 coups de minuit. Malgre les temperatures negatives, la foule des grands soirs s’etait massee sur les rives de la Tamise pour y assister.

Le Premier ministre britannique Gordon Brown a fait allusion a la tentative de faire sauter un avion le jour de Noel et aux attentats du 11 septembre 2001. „Fin decembre, un evenement est venu nous rappeler qu’en cette fin de decennie, tout comme en son debut, une menace terroriste met notre securite en danger et nous impose d’affronter Al-Qaida et les talibans, a l’epicentre du terrorisme mondial”, a-t-il declare.

Le gouverneur de l’ile indonesienne de Bali a dit craindre une attaque le soir de la Saint-Sylvestre. Dans un communique relaye par l’ambassade des Etats-Unis a Djakarta, Mangku Pastika explique qu’il y a „des indications d’un attentat contre Bali ce soir” et appelle a la vigilance. Sa mise en garde survient huit ans apres le double attentat qui avait frappe l’ile et six mois apres un autre double attentat-suicide contre des hotels de luxe de Djakarta.

Pour la Nouvelle Annee, de nombreux Japonais se sont rendus dans des temples bouddhistes. Au Zozoji, l’un des plus anciens de Tokyo, des milliers d’entre eux ont lache des ballons remplis d’helium.

Aux Philippines, les appels a la prudence lances par les autorites n’ont pas suffi pour empecher le traditionnel dechainement de petards et autres feux d’artifice artisanaux. Selon le ministre de la Sante Francisco Duque, le bilan s’elevait en debut de soiree a 600 blesses .

Influences par la tradition chinoise, les Philippins pensent que feter le Nouvel An bruyamment eloigne la malchance et le malheur.

La Thailande a de son cote interdit tout tir de feux d’artifice sur son territoire apres l’incendie qui avait fait 66 morts dans une discotheque de Bangkok le 31 decembre 2008. En Afghanistan et au Pakistan, ou se succedent des attentats meurtriers revendiques par les talibans, l’heure etait plus au deuil qu’a la fete en ce dernier jour de 2009. De plus, ces pays suivent le calendrier islamique.

A l’autre bout de la planete, deux millions de personnes s’etaient reunies sur la place de Copacabana, a Rio de Janeiro, habilles de blanc. AP

Read the article on La Tribune

Le passage en 2010 accueilli avec espoir

D’est en ouest, les capitales du monde ont fete successivement le passage a la Nouvelle Annee dans l’espoir que 2010 soit plus pacifique et prospere que la tumultueuse 2009.

A New York, des centaines de milliers de personnes s’etaient reunies sur Times Square, ou les feux d’artifice et une tonne de confetti auxquels etaient meles pres de 10.000 de voeux ecrits ont ete lances avec la descente de la traditionnelle boule de cristal.

Face aux temperatures glaciales, de nombreux reveillonneurs arborant des chapeaux coniques sautaient pour se rechauffer. Des centaines de policiers etaient mobilises pour assurer la securite alors que la menace terroriste continuait de planer apres l’attentat manque sur un vol Amsterdam-Detroit de la Northwest Airlines le 25 decembre.

A Las Vegas, quelques 300.000 fetards ont lance des fusees de feu d’artifice depuis les toits des casinos alors que quelques celebrites comme l’actrice Eva Longoria ou le rappeur 50-Cent trinquaient a la nouvelle annee.

C’est l’Oceanie qui avait plonge la premiere dans la nouvelle decennie tot vendredi, tournant le dos a une annee 2009 marquee par les effets devastateurs de la crise financiere mondiale, mais aussi par les conflits armes et les attentats terroristes.

A Wellington (Nouvelle-Zelande), le passage au Nouvel An a ete rythme par les bals, les concerts et les spectacles pyrotechniques.

En Australie, les traditionnels feux d’artifice ont illumine la baie de Sydney et son celebre pont. Plus d’un million de personnes etaient venues admirer les explosions de pourpre et d’indigo. Comme pour conjurer le mauvais sort et faire oublier la grisaille du ciel d’ete, il avait ete demande a la foule rassemblee autour du port de porter du bleu, la couleur du feu d’artifice tire au-dessus du fameux Harbour Bridge.

Sur le continent europeen, a Paris, la Tour Eiffel, qui fetait ses 120 ans, a marque pour la premiere fois de son histoire la nouvelle annee en s’illuminant de toutes les couleurs. Au moins 70.000 personnes s’etaient massees sur la place du Trocadero et du Champ de Mars, pour assister a ce spectacle de sons et lumieres d’une vingtaine de minutes. Apres un compte a rebours ou elle a semble s’eteindre un peu plus a chaque seconde, la Dame de Fer s’est mise a scintiller a minuit. Pres de 270.000 personnes se sont retrouvees sur les Champs-Elysees pour l’arrivee de 2010, soit moitie moins que l’annee derniere.

A Madrid, les fetards ont brave le froid et les eclaboussures de cava pour se rassembler sur la place Puerta del Sol afin de marquer le passage a la nouvelle annee de facon typiquement espagnole: en mangeant un grain de raisin pour chacun des 12 coups de minuit. Les tintements des cloches etaient retransmis en direct a la television, comme chaque annee.

Un spectacle sons et lumieres a alors commence, tandis que les mots „Presidence espagnole de l’Union europeenne” illuminaient la place madrilene. Des images des 27 pays membres de l’UE ont ete projete sur la facade de la poste centrale.

Une heure plus tard a Londres, un feu d’artifice a ete tire des que Big Ben a sonne les 12 coups de minuit. Malgre les temperatures negatives, la foule des grands soirs s’etait massee sur les rives de la Tamise pour y assister.

Le Premier ministre britannique Gordon Brown a fait allusion a la tentative de faire sauter un avion le jour de Noel et aux attentats du 11 septembre 2001. „Fin decembre, un evenement est venu nous rappeler qu’en cette fin de decennie, tout comme en son debut, une menace terroriste met notre securite en danger et nous impose d’affronter Al-Qaida et les talibans, a l’epicentre du terrorisme mondial”, a-t-il declare.

Le gouverneur de l’ile indonesienne de Bali a dit craindre une attaque le soir de la Saint-Sylvestre. Dans un communique relaye par l’ambassade des Etats-Unis a Djakarta, Mangku Pastika explique qu’il y a „des indications d’un attentat contre Bali ce soir” et appelle a la vigilance. Sa mise en garde survient huit ans apres le double attentat qui avait frappe l’ile et six mois apres un autre double attentat-suicide contre des hotels de luxe de Djakarta.

Pour la Nouvelle Annee, de nombreux Japonais se sont rendus dans des temples bouddhistes. Au Zozoji, l’un des plus anciens de Tokyo, des milliers d’entre eux ont lache des ballons remplis d’helium.

Aux Philippines, les appels a la prudence lances par les autorites n’ont pas suffi pour empecher le traditionnel dechainement de petards et autres feux d’artifice artisanaux. Selon le ministre de la Sante Francisco Duque, le bilan s’elevait en debut de soiree a 600 blesses .

Influences par la tradition chinoise, les Philippins pensent que feter le Nouvel An bruyamment eloigne la malchance et le malheur.

La Thailande a de son cote interdit tout tir de feux d’artifice sur son territoire apres l’incendie qui avait fait 66 morts dans une discotheque de Bangkok le 31 decembre 2008. En Afghanistan et au Pakistan, ou se succedent des attentats meurtriers revendiques par les talibans, l’heure etait plus au deuil qu’a la fete en ce dernier jour de 2009. De plus, ces pays suivent le calendrier islamique.

A l’autre bout de la planete, deux millions de personnes s’etaient reunies sur la place de Copacabana, a Rio de Janeiro, habilles de blanc. AP

Read the article on La Tribune

Postat de pe data de 31 dec., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 41 ori.

Publica un raspuns