La base aerienne de Cazaux (Gironde) accueille pour deux semaines des pilotes d’helicoptere americains qui profitent des montagnes proches et des vols avec les Francais pour s’entrainer avant de rejoindre l’Afghanistan.

L’exercice „Red Devil”, du 5 au 24 janvier, permet a deux escadrons francais et americains de simuler des missions conjointes qui pourraient etre menees en Afghanistan, comme le transport tactique, l’evacuation de blesses et la recuperation de personnel.

„Etre ici a plein d’avantages. On peut notamment beneficier des Pyrenees pour s’entrainer dans des conditions proches de la topologie afghane, ce que nous ne pouvons pas faire en Angleterre”, a explique mercredi a des journalistes le lieutenant-colonel Neil Eisen, qui partira en mars pour six mois en Afghanistan avec ses hommes.

Habituellement stationnes a Lakeneath (Royaume-Uni), 87 militaires americains se sont installes sur la base proche du bassin d’Arcachon avec trois helicopteres HH 60 Pave Hawk.

L’United States Air Force in Europe (USAFE) a renforce le dispositif avec des commandos du 48th Operations Group. Deux avions MC130P et une trentaine de personnels sont d’autre part stationnes sur la base aerienne 106 a Merignac pour assurer le ravitaillement en vol des helicopteres americains.

„Le travail en commun montre qu’on rencontre les memes difficultes mais avec des manieres differentes de les traiter. C’est tres enrichissant”, a ajoute Neil Eisen, qui a passe quatre mois en Afghanistan l’ete dernier.

Pour le lieutenant-colonel Olivier Celo, qui commande l’escadron de Cazaux, „l’exercice permet aux deux unites de se rapprocher, de partager les experiences”.

Les militaires americains seront deployes a Bagram, „a moins de 20 minutes de vol de Kaboul ou sont stationnes nos helicopteres, et pour mener des missions identiques aux notres”, a-t-il ajoute.

„Les Americains voient une opportunite unique de preparer leur deploiement par l’apport de notre retour d’experience. Nous, nous profitons de leur savoir-faire dans le ravitaillement en vol d’helicopteres”, a poursuivi Olivier Celo.

Present en Afghanistan depuis avril 2008, l’escadron de Cazaux est notamment intervenue lors de l’embuscade qui avait fait 10 morts et 21 blesses cote francais dans la vallee d’Ouzbin a l’est de Kaboul, le 18 aout 2008.

Ses helicopteres EC 725 Caracal ont assure 1.681 heures de vol et 129 missions d’evacuation de personnels blesses au combat au profit de 209 personnes.

Read the article on Le Point

Les Pyrenees, un avant-gout d’Afghanistan pour des pilotes US

La base aerienne de Cazaux (Gironde) accueille pour deux semaines des pilotes d’helicoptere americains qui profitent des montagnes proches et des vols avec les Francais pour s’entrainer avant de rejoindre l’Afghanistan.

L’exercice „Red Devil”, du 5 au 24 janvier, permet a deux escadrons francais et americains de simuler des missions conjointes qui pourraient etre menees en Afghanistan, comme le transport tactique, l’evacuation de blesses et la recuperation de personnel.

„Etre ici a plein d’avantages. On peut notamment beneficier des Pyrenees pour s’entrainer dans des conditions proches de la topologie afghane, ce que nous ne pouvons pas faire en Angleterre”, a explique mercredi a des journalistes le lieutenant-colonel Neil Eisen, qui partira en mars pour six mois en Afghanistan avec ses hommes.

Habituellement stationnes a Lakeneath (Royaume-Uni), 87 militaires americains se sont installes sur la base proche du bassin d’Arcachon avec trois helicopteres HH 60 Pave Hawk.

L’United States Air Force in Europe (USAFE) a renforce le dispositif avec des commandos du 48th Operations Group. Deux avions MC130P et une trentaine de personnels sont d’autre part stationnes sur la base aerienne 106 a Merignac pour assurer le ravitaillement en vol des helicopteres americains.

„Le travail en commun montre qu’on rencontre les memes difficultes mais avec des manieres differentes de les traiter. C’est tres enrichissant”, a ajoute Neil Eisen, qui a passe quatre mois en Afghanistan l’ete dernier.

Pour le lieutenant-colonel Olivier Celo, qui commande l’escadron de Cazaux, „l’exercice permet aux deux unites de se rapprocher, de partager les experiences”.

Les militaires americains seront deployes a Bagram, „a moins de 20 minutes de vol de Kaboul ou sont stationnes nos helicopteres, et pour mener des missions identiques aux notres”, a-t-il ajoute.

„Les Americains voient une opportunite unique de preparer leur deploiement par l’apport de notre retour d’experience. Nous, nous profitons de leur savoir-faire dans le ravitaillement en vol d’helicopteres”, a poursuivi Olivier Celo.

Present en Afghanistan depuis avril 2008, l’escadron de Cazaux est notamment intervenue lors de l’embuscade qui avait fait 10 morts et 21 blesses cote francais dans la vallee d’Ouzbin a l’est de Kaboul, le 18 aout 2008.

Ses helicopteres EC 725 Caracal ont assure 1.681 heures de vol et 129 missions d’evacuation de personnels blesses au combat au profit de 209 personnes.

Read the article on Le Point

Postat de pe data de 31 dec., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 126 ori.

Publica un raspuns