, les mots me manquent. Ce que je vais ecrire sera forcement en deca de ce que j’ai ressenti. Ce film est un enchantement. Tout est absolument somptueux. L’image et la photographie sont d’une beaute sans egale. L’amour qui unit Keats et Fanny est d’une force et d’une beaute indicibles. Evidemment, ce film reunissait tous les ingredients pour me seduire : des amoureux que la vie separe, de longues robes a crinoline, la poesie de Keats (que j’ai beaucoup lue adolescente), les bals et le son des violons, la campagne anglaise et ce souffle romanesque qui me captive a chaque fois. Jane Campion a insuffle dans son film ce qui la caracterise selon moi : la force des regards, l’eloquence des silences et la retenue des gestes que l’on aimerait faire alors qu’on ne le peut pas. Les deux jeunes acteurs du film sont  bouleversants et impregnes de leur passion muette. J’ai pleure lorsque l’espoir se perd. J’ai encore le coeur tout vacillant. Je suis plus que chamboulee. L’amour vrai et pur existe, il est l’ame de

Je devais y aller ce soir … A est malade et je suis restee avec lui.

Apres la lecture de ce post, il me tarde encore plus de le voir …

C’est une belle presentation que tu nous proposes et ce film semble contenir, tout comme pour toi, tous les ingredients qui, j’en suis sure, me plairont.

Bonne nuit Lisa.

je vais lire ton billet. Comme tu as choisit une belle photo! C’est l’une des (nombreuses) plus jolies scenes!

Comme elle est delicate cette chanson d’Emilie Simon. Bonne nuit Lisa!

Read the article on Le point sur le i

Une lecon d’amour et de poesie

, les mots me manquent. Ce que je vais ecrire sera forcement en deca de ce que j’ai ressenti. Ce film est un enchantement. Tout est absolument somptueux. L’image et la photographie sont d’une beaute sans egale. L’amour qui unit Keats et Fanny est d’une force et d’une beaute indicibles. Evidemment, ce film reunissait tous les ingredients pour me seduire : des amoureux que la vie separe, de longues robes a crinoline, la poesie de Keats (que j’ai beaucoup lue adolescente), les bals et le son des violons, la campagne anglaise et ce souffle romanesque qui me captive a chaque fois. Jane Campion a insuffle dans son film ce qui la caracterise selon moi : la force des regards, l’eloquence des silences et la retenue des gestes que l’on aimerait faire alors qu’on ne le peut pas. Les deux jeunes acteurs du film sont  bouleversants et impregnes de leur passion muette. J’ai pleure lorsque l’espoir se perd. J’ai encore le coeur tout vacillant. Je suis plus que chamboulee. L’amour vrai et pur existe, il est l’ame de

Je devais y aller ce soir … A est malade et je suis restee avec lui.

Apres la lecture de ce post, il me tarde encore plus de le voir …

C’est une belle presentation que tu nous proposes et ce film semble contenir, tout comme pour toi, tous les ingredients qui, j’en suis sure, me plairont.

Bonne nuit Lisa.

je vais lire ton billet. Comme tu as choisit une belle photo! C’est l’une des (nombreuses) plus jolies scenes!

Comme elle est delicate cette chanson d’Emilie Simon. Bonne nuit Lisa!

Read the article on Le point sur le i

Postat de pe data de 31 dec., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 96 ori.

Publica un raspuns