2 Les informations financieres sur l’annee 2008 contenues dans ce document correspondent aux informations telles qu’elles ont ete initialement communiquees. Conformement aux Normes internationales d’information financiere (IFRS), la Societe a ajuste retrospectivement les informations financieres sur l’annee 2008 pour la finalisation en 2009 de l’imputation du prix d’achat de certains regroupements d’activites effectues en 2008. Ces ajustements seront comptabilises dans les etats financiers consolides de la societe pour l’annee close au 31 decembre 2009. En consequence, ces donnees comparatives ajustees seront exposees aux points ci-dessous :
— Les ecarts d’acquisitions et les immobilisations incorporelles, les immobilisations corporelles, les charges constatees d’avance, les
autres elements de passif courants et les autres dettes a long terme
pour l’annee close au 31 decembre 2008 s’elevaient respectivement a:$
16 636 millions, $ 60 251, $ 11 673 millions et $ 11 194 millions
— l’EBITDA, le resultat operationnel, le resultat net et le benefice par action pour l’annee close au 31 decembre 2008 s’elevaient
respectivement a $ 24 571 millions; $ 12 325 millions, $ 9 466
millions et a $ 6,84 par action.
— L’EBITDA et le resultat operationnel du segment Plats carbone Ameriques pour l’annee close au 31 decembre 2008 s’elevaient
respectivement a $ 5 948 millions et $ 2 638 millions.
— L’EBITDA et le resultat operationnel du segment Steel Solutions and Services pour l’annee close au 31 decembre 2008 s’elevaient
respectivement a $ 1 103 millions et $ 181 millions.
— Les autres activites operationnelles (nettes) s’elevaient a $ 1 344 pour l’annee close au 31 decembre 2008.
— L’EBITDA, la perte operationnelle, la perte nette et la perte de base par action pour le trimestre clos au 31 decembre 2008 s’elevaient
respectivement a $ 2 922 millions, $ (3 352) millions, $ (2 560)
millions et $ (1,88) par action.
— L’EBITDA et la perte operationnelle du segment Plats carbone Ameriques pour le trimestre clos au 31 decembre 2008 s’elevaient respectivement
a $ 547 millions et $ 319 millions.
— Les autres activites operationnelles (nettes) s’elevaient a $ 1 344 pour le trimestre clos au 31 decembre 2008.
3 Le taux de frequence des accidents du travail avec arret est egal au nombre d’accidents ayant entraine un arret de travail par million d’heures travaillees, constate parmi le personnel de la Societe et les co-traitants.
4 On entend par EBITDA le resultat operationnel, plus amortissements, frais de depreciation et elements exceptionnels.
5 La dette nette comprend la dette a long terme, plus la dette a court terme, moins la tresorerie et les equivalents de tresorerie, les liquidites soumises a restrictions et les placements a court terme.
6Au 30 septembre 2008 la dette nette s’elevait a $ 32,5 milliards.
7 En 2009 la Societe a enregistre un gain exceptionnel de $ 380 millions resultant d’une reprise de couts de procedure judiciaire comptabilises au quatrieme trimestre 2008 a la suite de la decision de la Cour d’appel de Paris de reduire l’amende infligee a certaines filiales francaises de distribution d’ArcelorMittal par l’Autorite francaise de la concurrence de EUR 302 millions ($ 441 millions) a EUR 42 millions ($ 61 millions). Ce gain a ete neutralise par des charges exceptionnelles se montant a $ 2,4 milliards avant impots, concernant principalement des depreciations de stocks ($ 2,1 milliards) et des provisions pour reduction d’effectifs ($ 0,3 milliard). En 2008, la Societe a enregistre des charges exceptionnelles se montant a $ 6,1 milliards comprenant une charge extraordinaire d’environ $ 1,7 milliard principalement liee a des avantages posterieurs a l’emploi deja acquis, suite a la signature par ArcelorMittal d’un nouveau contrat de travail avec ses salaries syndiques, et des charges exceptionnelles se montant a $ 4,4 milliards, liees a des depreciations de stocks et de contrats de fourniture de matieres premieres, ainsi qu’a des provisions relatives a la reduction d’effectifs et a des procedures judiciaires.
8 Pour les douze mois clos au 31 decembre 2009, les couts de depreciation ont principalement compris $ 237 millions sur divers actifs non utilises (dont $ 92 millions lies a la depreciation d’actifs composes de fours a coke a Galati, en Roumanie et $ 65 millions a Las Truchas, au Mexique), $ 122 millions de depreciations sur diverses exploitations de produits tubulaires (principalement $ 65 millions a Roman, en Roumanie) et $ 172 millions d’autres depreciations (dont $ 117 millions chez ArcelorMittal Construction France).
Pour le trimestre clos au 31 decembre 2009, les couts de depreciation s’elevant a $ 502 millions ont compris $ 169 millions sur divers actifs non utilises (dont principalement $ 65 millions a Las Truchas, au Mexique), $ 122 millions de depreciations sur diverses exploitations de produits tubulaires (dont principalement $ 65 millions a Roman, en Roumanie) et $ 172 millions d’autres depreciations (et notamment $ 117 millions chez ArcelorMittal Construction France).
Pour le trimestre clos au 30 septembre 2009, les pertes pour depreciation concernant la depreciation de fours a coke s’etaient elevees a $ 62 millions.
9 De 2007 a 2009, ArcelorMittal avait achete des credits pour 19,2 millions de tonnes et en avait vendu pour 18,6 millions de tonnes a la fin de 2009 (dont 6 millions vendus au cours du quatrieme trimestre de 2009).
10 Le 1er avril et le 6 mai 2009, la Societe a emis des obligations convertibles en actions a la discretion des obligataires pour un montant approximatif de $ 2,5 milliards. La Societe peut, au choix, regler les obligations en actions ou a un montant equivalent a la valeur en numeraire des actions a la date de reglement. La Societe a etabli que, selon les normes IFRS, les obligations convertibles sont des instruments hybrides, etant donne que l’option de conversion donne a l’obligataire le droit de remettre l’obligation a la Societe. Par ailleurs, la Societe a considere certains elements du contrat comme des derives incorpores (Embedded derivatives) selon la norme IAS 39. La Societe a donc separe les derives incorpores et les a enregistres a leur juste valeur a la prise d’effet ($ 597 millions) au passif (en deduction de la dette financiere nette). Pour chaque periode de reporting, les variations de la juste valeur des derives incorpores sont enregistrees dans le compte de resultat. La charge enregistree a la fin du quatrieme trimestre 2009 ($ 430 millions), du troisieme trimestre 2009 ($ 110 millions) et du deuxieme trimestre 2009 ($ 357 millions) etait principalement due a l’appreciation du prix de l’action de la Societe depuis l’emission des obligations. Le 28 octobre 2009, les detenteurs d’obligations convertibles d’ArcelorMittal se montant a $ 800 millions, venant a maturite en 2014, ont ete informes qu’ArcelorMittal avait decide de renoncer irrevocablement a l’option de remettre la valeur numeraire des actions a la conversion. Par suite de cette renonciation, les derives incorpores, enregistres au passif pour $ 279 millions, ont ete transferes aux fonds propres et ne pourront donc plus affecter la progression du compte de resultat.
11 Les frais de change et autres charges financieres nettes comprennent les swaps de devises etrangeres, les frais bancaires, les interets sur les pensions et les depreciations d’instruments financiers.
12 Les jours de rotation sont definis comme les jours comptes crediteurs plus les jours de stocks moins les jours comptes debiteurs. Les jours comptes debiteurs et les jours de stocks sont fonction du cout des biens vendus, tandis que les jours comptes crediteurs sont fonction du chiffre d’affaires.
13 La Societe a etabli que l’obligation de convertir l’obligation en actions privilegiees de sa filiale constituait un instrument de capitaux propres et a par consequent comptabilise $ 695 millions ($ 684 million nets de frais et d’impots) comme interet minoritaire et $ 55 millions comme dette.
14 Au taux de change moyen de l’annee 2008.
15 Les montants sont issus des etats financiers consolides de la Societe pour l’annee close au 31 decembre 2008.
16 Total de l’ensemble de la production de fins, de concentres, de granules et de blocs (y compris la part des contrats de production et des contrats strategiques a long terme).
Publie le 10 Fevrier 2010 Copyright © 2010 Dowjones

Read the article on EasyBourse

COMMUNIQUE: Arcelormittal Annonce Ses Resultats -10-

2 Les informations financieres sur l’annee 2008 contenues dans ce document correspondent aux informations telles qu’elles ont ete initialement communiquees. Conformement aux Normes internationales d’information financiere (IFRS), la Societe a ajuste retrospectivement les informations financieres sur l’annee 2008 pour la finalisation en 2009 de l’imputation du prix d’achat de certains regroupements d’activites effectues en 2008. Ces ajustements seront comptabilises dans les etats financiers consolides de la societe pour l’annee close au 31 decembre 2009. En consequence, ces donnees comparatives ajustees seront exposees aux points ci-dessous :
— Les ecarts d’acquisitions et les immobilisations incorporelles, les immobilisations corporelles, les charges constatees d’avance, les
autres elements de passif courants et les autres dettes a long terme
pour l’annee close au 31 decembre 2008 s’elevaient respectivement a:$
16 636 millions, $ 60 251, $ 11 673 millions et $ 11 194 millions
— l’EBITDA, le resultat operationnel, le resultat net et le benefice par action pour l’annee close au 31 decembre 2008 s’elevaient
respectivement a $ 24 571 millions; $ 12 325 millions, $ 9 466
millions et a $ 6,84 par action.
— L’EBITDA et le resultat operationnel du segment Plats carbone Ameriques pour l’annee close au 31 decembre 2008 s’elevaient
respectivement a $ 5 948 millions et $ 2 638 millions.
— L’EBITDA et le resultat operationnel du segment Steel Solutions and Services pour l’annee close au 31 decembre 2008 s’elevaient
respectivement a $ 1 103 millions et $ 181 millions.
— Les autres activites operationnelles (nettes) s’elevaient a $ 1 344 pour l’annee close au 31 decembre 2008.
— L’EBITDA, la perte operationnelle, la perte nette et la perte de base par action pour le trimestre clos au 31 decembre 2008 s’elevaient
respectivement a $ 2 922 millions, $ (3 352) millions, $ (2 560)
millions et $ (1,88) par action.
— L’EBITDA et la perte operationnelle du segment Plats carbone Ameriques pour le trimestre clos au 31 decembre 2008 s’elevaient respectivement
a $ 547 millions et $ 319 millions.
— Les autres activites operationnelles (nettes) s’elevaient a $ 1 344 pour le trimestre clos au 31 decembre 2008.
3 Le taux de frequence des accidents du travail avec arret est egal au nombre d’accidents ayant entraine un arret de travail par million d’heures travaillees, constate parmi le personnel de la Societe et les co-traitants.
4 On entend par EBITDA le resultat operationnel, plus amortissements, frais de depreciation et elements exceptionnels.
5 La dette nette comprend la dette a long terme, plus la dette a court terme, moins la tresorerie et les equivalents de tresorerie, les liquidites soumises a restrictions et les placements a court terme.
6Au 30 septembre 2008 la dette nette s’elevait a $ 32,5 milliards.
7 En 2009 la Societe a enregistre un gain exceptionnel de $ 380 millions resultant d’une reprise de couts de procedure judiciaire comptabilises au quatrieme trimestre 2008 a la suite de la decision de la Cour d’appel de Paris de reduire l’amende infligee a certaines filiales francaises de distribution d’ArcelorMittal par l’Autorite francaise de la concurrence de EUR 302 millions ($ 441 millions) a EUR 42 millions ($ 61 millions). Ce gain a ete neutralise par des charges exceptionnelles se montant a $ 2,4 milliards avant impots, concernant principalement des depreciations de stocks ($ 2,1 milliards) et des provisions pour reduction d’effectifs ($ 0,3 milliard). En 2008, la Societe a enregistre des charges exceptionnelles se montant a $ 6,1 milliards comprenant une charge extraordinaire d’environ $ 1,7 milliard principalement liee a des avantages posterieurs a l’emploi deja acquis, suite a la signature par ArcelorMittal d’un nouveau contrat de travail avec ses salaries syndiques, et des charges exceptionnelles se montant a $ 4,4 milliards, liees a des depreciations de stocks et de contrats de fourniture de matieres premieres, ainsi qu’a des provisions relatives a la reduction d’effectifs et a des procedures judiciaires.
8 Pour les douze mois clos au 31 decembre 2009, les couts de depreciation ont principalement compris $ 237 millions sur divers actifs non utilises (dont $ 92 millions lies a la depreciation d’actifs composes de fours a coke a Galati, en Roumanie et $ 65 millions a Las Truchas, au Mexique), $ 122 millions de depreciations sur diverses exploitations de produits tubulaires (principalement $ 65 millions a Roman, en Roumanie) et $ 172 millions d’autres depreciations (dont $ 117 millions chez ArcelorMittal Construction France).
Pour le trimestre clos au 31 decembre 2009, les couts de depreciation s’elevant a $ 502 millions ont compris $ 169 millions sur divers actifs non utilises (dont principalement $ 65 millions a Las Truchas, au Mexique), $ 122 millions de depreciations sur diverses exploitations de produits tubulaires (dont principalement $ 65 millions a Roman, en Roumanie) et $ 172 millions d’autres depreciations (et notamment $ 117 millions chez ArcelorMittal Construction France).
Pour le trimestre clos au 30 septembre 2009, les pertes pour depreciation concernant la depreciation de fours a coke s’etaient elevees a $ 62 millions.
9 De 2007 a 2009, ArcelorMittal avait achete des credits pour 19,2 millions de tonnes et en avait vendu pour 18,6 millions de tonnes a la fin de 2009 (dont 6 millions vendus au cours du quatrieme trimestre de 2009).
10 Le 1er avril et le 6 mai 2009, la Societe a emis des obligations convertibles en actions a la discretion des obligataires pour un montant approximatif de $ 2,5 milliards. La Societe peut, au choix, regler les obligations en actions ou a un montant equivalent a la valeur en numeraire des actions a la date de reglement. La Societe a etabli que, selon les normes IFRS, les obligations convertibles sont des instruments hybrides, etant donne que l’option de conversion donne a l’obligataire le droit de remettre l’obligation a la Societe. Par ailleurs, la Societe a considere certains elements du contrat comme des derives incorpores (Embedded derivatives) selon la norme IAS 39. La Societe a donc separe les derives incorpores et les a enregistres a leur juste valeur a la prise d’effet ($ 597 millions) au passif (en deduction de la dette financiere nette). Pour chaque periode de reporting, les variations de la juste valeur des derives incorpores sont enregistrees dans le compte de resultat. La charge enregistree a la fin du quatrieme trimestre 2009 ($ 430 millions), du troisieme trimestre 2009 ($ 110 millions) et du deuxieme trimestre 2009 ($ 357 millions) etait principalement due a l’appreciation du prix de l’action de la Societe depuis l’emission des obligations. Le 28 octobre 2009, les detenteurs d’obligations convertibles d’ArcelorMittal se montant a $ 800 millions, venant a maturite en 2014, ont ete informes qu’ArcelorMittal avait decide de renoncer irrevocablement a l’option de remettre la valeur numeraire des actions a la conversion. Par suite de cette renonciation, les derives incorpores, enregistres au passif pour $ 279 millions, ont ete transferes aux fonds propres et ne pourront donc plus affecter la progression du compte de resultat.
11 Les frais de change et autres charges financieres nettes comprennent les swaps de devises etrangeres, les frais bancaires, les interets sur les pensions et les depreciations d’instruments financiers.
12 Les jours de rotation sont definis comme les jours comptes crediteurs plus les jours de stocks moins les jours comptes debiteurs. Les jours comptes debiteurs et les jours de stocks sont fonction du cout des biens vendus, tandis que les jours comptes crediteurs sont fonction du chiffre d’affaires.
13 La Societe a etabli que l’obligation de convertir l’obligation en actions privilegiees de sa filiale constituait un instrument de capitaux propres et a par consequent comptabilise $ 695 millions ($ 684 million nets de frais et d’impots) comme interet minoritaire et $ 55 millions comme dette.
14 Au taux de change moyen de l’annee 2008.
15 Les montants sont issus des etats financiers consolides de la Societe pour l’annee close au 31 decembre 2008.
16 Total de l’ensemble de la production de fins, de concentres, de granules et de blocs (y compris la part des contrats de production et des contrats strategiques a long terme).
Publie le 10 Fevrier 2010 Copyright © 2010 Dowjones

Read the article on EasyBourse

Postat de pe data de 31 ian., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 53 ori.

Publica un raspuns