Eloge de la tele realite     La tele, qu’elle soit privee ou publique, hertzienne ou non, diffuse des images comme Buitoni fabrique ses macaronis : a la chaine et tous pareils. Le petit ecran est un filament repetitif et sans surprise. Les perles de cet ADN ne sont pas les pierres precieuses que fabrique la nature, mais elles ont tout a voir avec les grains de chapelets, que la tele egrene sous la forme d’images lechees, de cadrages soignes, de recits lineaires, etc. Ce n’est pas de l’academisme, ce n’est meme pas de l’art pompier, c’est de la nullite sublime, c’est une fonction de x qui tangente zero. Au milieu de cet ocean sirupeux, emerge un ilot escarpe et sauvage, qui est a la tele ce que Robinson Crusoe est au roman larmoyant du XVIIIe siecle. Cet ilot que les spectateurs decouvrent avec le meme ravissement que Robinson explorait son ile est la tele realite. Comparee au pantheon de conventions eculees qu’est la tele, la tele realite est de l’art rebelle. Dans l’armee des images, elle est l’avant-garde, toujours devant, en avance d’un siecle ou deux. Audacieuse et martiale, elle ose. Et pourtant, on lui tourne le dos, on la meprise, on la toise de haut. Les bien pensants ont bee a En attendant Godot . Au lieu de cracher sur la tele realite, ils devraient s’en delecter, car La Ferme en Afrique , pour ne citer que ce chef d’oeuvre, tient de Beckett ou de Duras ou du Theatre du Soleil, pas de Simenon, encore moins de Becque. Les avant-gardes des decennies 1960-70-80 pendaient au gibet le Pouvoir avant de prendre le pouvoir tout court, elles brisaient les codes, non pas pour coder la brise, mais ouvrir de nouvelles voies a la Revolution, elles faisaient sortir l’art de l’academie pour en saturer les rues. Or, ces memes avant-gardes sont incapables de reconnaitre dans la tele realite leur enfant qui, pourtant, leur doit tout. Il ne se passe rien dans La Ferme celebrites en Afrique ? Mais croyez-vous qu’il se passe quoi que ce soit chez Beckett ? Les dialogues de Gregory et d’Aldo, de Brigitte et de Kelly, de Pascal et de Pascaline sont insignifiants ? Ecoutez Vladimir et Estragon, Hamm ou Clov : leur « dialogue » est de la meme farine anodine que les begaiements de nos trayeurs de chevres. « Putaing de cong, les poules sont entrees dans l’enclos des lions » vaut largement le « c’est un arbre. – un arbrisseau. – un arbuste. Un arbrisseau » de Beckett, prix Nobel de litterature. Tityre et Melibee parlaient en vers ; a La Ferme en Afrique , on fait dans la pose silencieuse et meditation zen. C’est de la metaphysique de l’incommunicabilite. Et quand les filles s’engueulent, elles le font avec la meme rancune amere que les femmes de Duras. Les fermiers improvisent ? Que croyez-vous que Mme Mnouchkine, la Papesse du theatre engage LCR, apprenait a ses comediens dans 1789 ou 1793 ? La tele realite etend a la tele, « art bourgeois » s’il en fut, l’ecriture de la subversion dont se pamaient les revolutionnaires dans les annees 1960-1970. S’ils ne reconnaissent pas leur enfant, c’est sans doute qu’il leur renvoie une image fidele de ce qu’ils furent et qu’ils en ont honte. Bien sur, les mots tele realite sont mal traduits de l’anglais. Ils signifient « la realite televisee » ou « la realite a la tele », et non « la tele est la seule realite qui soit ». Bien sur, c’est un jeu. Comme la fete foraine, les bals du samedi soir, les lotos des associations de quartier, l’art dans la rue, les revues d’avant-garde et les installations, c’est fruste, bebete, simplet. L’imposture, si tant est qu’il y en ait une, tient au nom tele realite , qui y est donne. Il n’y a guere de realite dans ce jeu. Encore qu’il y en ait beaucoup plus que dans ce que montre chaque jour et a chaque heure la vraie tele en matiere de fiction, de reportage ou d’informations, ou la regle est le mensonge. Les series policieres Navarro, La Crim, Julie Lescaut, etc. ne veulent pas seulement divertir les citoyens, elles ont pour ambition de leur montrer la societe francaise telle qu’elle est et eventuellement « ouvrir les yeux », faire « prendre conscience », sermonner. Dans ces series, les criminels sont blancs, francais de souche, parfois serbes ou slaves. Or, la population penitentiaire est en majorite etrangere ou d’origine etrangere. Autrement dit, ces series cachent la realite, sans doute parce que la tele prend les citoyens pour des brutes ignares ou « fascistes » qui ne peuvent pas comprendre ce qui se passe dans leur propre pays. Les associations antiracistes se plaignent a juste titre que les populations d’origine etrangere sont absentes de la vraie tele. Il faut donc que l’origine des malfaiteurs de la vraie tele soit a l’image de ce qu’elle est dans la realite. Il faut des quotas de malfaiteurs noirs, arabes, turcs, musulmans afin que le crime a la tele soit conforme a ce qui est observe dans les palais de justice et dans les prisons. Les series ou films TV non policiers du samedi soir (la 3) ou du mercredi soir (la 2) mettent en images une ideologie de sacristie qui est encore plus convenue que les images. C’est du catechisme de nido infantile ou de creche autogeree. Comparee a cet Himalaya socialo-coco-gauchiste de mensonges, la tele realite est vierge, innocente, pure. Elle ne crie pas la verite, elle la hurle. La tele mensonge ressasse les themes de la societe coupable, des salauds qui emploient des malheureux sans les payer, des fascistes qui pressurent les citoyens citron, du Mal qui devore les proies innocents tombees entre leurs griffes acerees, etc. La tele realite est citoyenne : elle n’egrene pas le chapelet de l’injustice sociale, elle ne manipule pas le reel, elle ne cherche pas a rendre les choses du monde conformes a l’ideologie socialo-coco-gauchiste. Enfin, elle montre la realite ; enfin, les citoyens ne sont pas abuses ; enfin, ils accedent a la nature des choses ; enfin, ils entendent des discours qui ne sont pas du semblant. Il ne reste qu’a enoncer ce slogan revolutionnaire : que toute la tele soit de la tele realite ou qu’elle disparaisse.    
Read the article on Nouvelle Langue Française

De la tele realite

  Eloge de la tele realite     La tele, qu’elle soit privee ou publique, hertzienne ou non, diffuse des images comme Buitoni fabrique ses macaronis : a la chaine et tous pareils. Le petit ecran est un filament repetitif et sans surprise. Les perles de cet ADN ne sont pas les pierres precieuses que fabrique la nature, mais elles ont tout a voir avec les grains de chapelets, que la tele egrene sous la forme d’images lechees, de cadrages soignes, de recits lineaires, etc. Ce n’est pas de l’academisme, ce n’est meme pas de l’art pompier, c’est de la nullite sublime, c’est une fonction de x qui tangente zero. Au milieu de cet ocean sirupeux, emerge un ilot escarpe et sauvage, qui est a la tele ce que Robinson Crusoe est au roman larmoyant du XVIIIe siecle. Cet ilot que les spectateurs decouvrent avec le meme ravissement que Robinson explorait son ile est la tele realite. Comparee au pantheon de conventions eculees qu’est la tele, la tele realite est de l’art rebelle. Dans l’armee des images, elle est l’avant-garde, toujours devant, en avance d’un siecle ou deux. Audacieuse et martiale, elle ose. Et pourtant, on lui tourne le dos, on la meprise, on la toise de haut. Les bien pensants ont bee a En attendant Godot . Au lieu de cracher sur la tele realite, ils devraient s’en delecter, car La Ferme en Afrique , pour ne citer que ce chef d’oeuvre, tient de Beckett ou de Duras ou du Theatre du Soleil, pas de Simenon, encore moins de Becque. Les avant-gardes des decennies 1960-70-80 pendaient au gibet le Pouvoir avant de prendre le pouvoir tout court, elles brisaient les codes, non pas pour coder la brise, mais ouvrir de nouvelles voies a la Revolution, elles faisaient sortir l’art de l’academie pour en saturer les rues. Or, ces memes avant-gardes sont incapables de reconnaitre dans la tele realite leur enfant qui, pourtant, leur doit tout. Il ne se passe rien dans La Ferme celebrites en Afrique ? Mais croyez-vous qu’il se passe quoi que ce soit chez Beckett ? Les dialogues de Gregory et d’Aldo, de Brigitte et de Kelly, de Pascal et de Pascaline sont insignifiants ? Ecoutez Vladimir et Estragon, Hamm ou Clov : leur « dialogue » est de la meme farine anodine que les begaiements de nos trayeurs de chevres. « Putaing de cong, les poules sont entrees dans l’enclos des lions » vaut largement le « c’est un arbre. – un arbrisseau. – un arbuste. Un arbrisseau » de Beckett, prix Nobel de litterature. Tityre et Melibee parlaient en vers ; a La Ferme en Afrique , on fait dans la pose silencieuse et meditation zen. C’est de la metaphysique de l’incommunicabilite. Et quand les filles s’engueulent, elles le font avec la meme rancune amere que les femmes de Duras. Les fermiers improvisent ? Que croyez-vous que Mme Mnouchkine, la Papesse du theatre engage LCR, apprenait a ses comediens dans 1789 ou 1793 ? La tele realite etend a la tele, « art bourgeois » s’il en fut, l’ecriture de la subversion dont se pamaient les revolutionnaires dans les annees 1960-1970. S’ils ne reconnaissent pas leur enfant, c’est sans doute qu’il leur renvoie une image fidele de ce qu’ils furent et qu’ils en ont honte. Bien sur, les mots tele realite sont mal traduits de l’anglais. Ils signifient « la realite televisee » ou « la realite a la tele », et non « la tele est la seule realite qui soit ». Bien sur, c’est un jeu. Comme la fete foraine, les bals du samedi soir, les lotos des associations de quartier, l’art dans la rue, les revues d’avant-garde et les installations, c’est fruste, bebete, simplet. L’imposture, si tant est qu’il y en ait une, tient au nom tele realite , qui y est donne. Il n’y a guere de realite dans ce jeu. Encore qu’il y en ait beaucoup plus que dans ce que montre chaque jour et a chaque heure la vraie tele en matiere de fiction, de reportage ou d’informations, ou la regle est le mensonge. Les series policieres Navarro, La Crim, Julie Lescaut, etc. ne veulent pas seulement divertir les citoyens, elles ont pour ambition de leur montrer la societe francaise telle qu’elle est et eventuellement « ouvrir les yeux », faire « prendre conscience », sermonner. Dans ces series, les criminels sont blancs, francais de souche, parfois serbes ou slaves. Or, la population penitentiaire est en majorite etrangere ou d’origine etrangere. Autrement dit, ces series cachent la realite, sans doute parce que la tele prend les citoyens pour des brutes ignares ou « fascistes » qui ne peuvent pas comprendre ce qui se passe dans leur propre pays. Les associations antiracistes se plaignent a juste titre que les populations d’origine etrangere sont absentes de la vraie tele. Il faut donc que l’origine des malfaiteurs de la vraie tele soit a l’image de ce qu’elle est dans la realite. Il faut des quotas de malfaiteurs noirs, arabes, turcs, musulmans afin que le crime a la tele soit conforme a ce qui est observe dans les palais de justice et dans les prisons. Les series ou films TV non policiers du samedi soir (la 3) ou du mercredi soir (la 2) mettent en images une ideologie de sacristie qui est encore plus convenue que les images. C’est du catechisme de nido infantile ou de creche autogeree. Comparee a cet Himalaya socialo-coco-gauchiste de mensonges, la tele realite est vierge, innocente, pure. Elle ne crie pas la verite, elle la hurle. La tele mensonge ressasse les themes de la societe coupable, des salauds qui emploient des malheureux sans les payer, des fascistes qui pressurent les citoyens citron, du Mal qui devore les proies innocents tombees entre leurs griffes acerees, etc. La tele realite est citoyenne : elle n’egrene pas le chapelet de l’injustice sociale, elle ne manipule pas le reel, elle ne cherche pas a rendre les choses du monde conformes a l’ideologie socialo-coco-gauchiste. Enfin, elle montre la realite ; enfin, les citoyens ne sont pas abuses ; enfin, ils accedent a la nature des choses ; enfin, ils entendent des discours qui ne sont pas du semblant. Il ne reste qu’a enoncer ce slogan revolutionnaire : que toute la tele soit de la tele realite ou qu’elle disparaisse.    
Read the article on Nouvelle Langue Française

Postat de pe data de 31 ian., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 70 ori.

Publica un raspuns