En fin de semaine derniere, le president Traian Basescu a annonce que la Roumanie acceptait l’offre des Etats-Unis de participer a son projet de systeme de defense (bouclier anti-missile) en Europe de l’est. Bucarest pourrait donc accueillir, des 2015, des intercepteurs de moyenne portee. Que va-t-il se passer concretement sur le territoire roumain et comment vont evoluer les relations avec la Russie ? Dan Dungaciu, analyste en politique etrangere, a repondu au Petitjournal.com

Photo : J.M.

Dan Dungaciu – Ce qui est sur aujourd’hui, c’est que des intercepteurs terrestres, qui correspondent a des bases de missiles, vont etre installes sur le territoire roumain dans les prochaines annees. Ceux-ci seront capables, a cote des radars qui existent deja en Roumanie ou ceux qui seront places en Bulgarie, de remplir a peu pres le meme role qu’aurait eu ce bouclier anti-missile s’il avait ete installe en Pologne ou en Republique tcheque. Il est a noter que la Roumanie possede de tres bons radars, qui ont certainement constitue un argument de taille dans la decision des Etats-Unis. C’est d’ailleurs la partie qui est sans doute la plus performante de l’armee roumaine, car Bucarest a beaucoup investi ces dernieres annees.

Non, le bouclier installe en Roumanie ne sera pas celui qui aurait du etre installe en Pologne ou en Republique tcheque. La-bas, il aurait ete bien plus performant et il aurait eu la capacite, etant donne la position de la Pologne, de toucher les bases de missiles balistiques de la Russie diriges vers les Etats-Unis. En Roumanie, le bouclier anti-missile ne pourra pas faire la meme chose, car nous ne sommes pas sur le meme couloir. Ce systeme de defense est donc moins agressif. On a d’ailleurs pu observer que Moscou n’a pas reagi de facon dure.

Ces derniers temps, Moscou n’a fait aucune observation sur la visite du president Basescu a Chisinau (republique de Moldavie). Il n’y a eu aucune declaration officielle. Au sujet du bouclier anti-missile, Moscou s’est adresse a Washington et non pas a Bucarest. Je pense au contraire que la Roumanie prend du poids dans ses relations avec Moscou. En s’impliquant dans ce systeme de defense, elle devient un partenaire important de l’Occident, et plus particulierement des Americains, mais aussi un acteur incontournable dans la region. Moscou sera oblige de nous prendre davantage en compte.

Bruxelles n’a pas encore reagi. L’UE pourrait-elle se facher de la decision de la Roumanie ?

Il est question de relations bilaterales entre la Roumanie et les Etats-Unis. Il y aura certainement des reactions de la part des membres de l’UE, mais je ne pense pas que Bruxelles dira quelque chose. Ceux qui est sur, c’est que tous ne voient pas ce partenariat du meme œil. L’Italie et l’Allemagne sont sceptiques. D’autres seront indifferents ou soutiendront cet accord, comme les pays de la nouvelle Europe. Certes, je pense que Bruxelles va etre tres attentif aux reactions de Moscou. Pour l’instant la Russie n’a pas eu de reactions tranchantes, car elle n’a pas considere qu’il s’agissait d’une intrusion dans sa sphere d’interet. Bruxelles n’aura donc certainement pas de reactions dures a l’encontre de la Roumanie. Pour l’instant.

8, 9 et 10 fevrier, theatre Odeon (calea Victoriei, 40-42), 19h, „Sentimientos”, danse flamenco avec Yolanda Osuna (danseuse principale).

TVR2, 23h10, „Memento” (EU/2000) de Christopher Nolan, avec Guy Pearce, Carrie-Anne Moss et Joe Pantoliano.

Sala Polivalenta (str. Piscului, 10), 20h, concert : Air. Jean-Benoit Dunckel et Nicolas Godin, pionnier de la musique electro en France, sont devenus des icones notamment aux Etats-Unis et au Japon. C’est leur premiere visite en Roumanie.

Du 12 au 14 fevrier, salle Elvire Popesco de l’Institut fancais, premier cycle de films sur l’adolescence au cinema. Pour les seances, voir le site : www.institut-francais.ro/spip.php?article403

Sala Palatului (str. Ion Campineanu, 28), 20h, concert : Live from Buena Vista, le Havana Lounge revient en Roumanie.

The Ark (calea Rahovei, 196A), 20h, concert : Joakim and the disco. Autre pilier de la musique electro en France.

Read the article on lepetitjournal.com

ENTRETIEN – ”La Roumanie prend du poids dans ses relations avec Moscou”

En fin de semaine derniere, le president Traian Basescu a annonce que la Roumanie acceptait l’offre des Etats-Unis de participer a son projet de systeme de defense (bouclier anti-missile) en Europe de l’est. Bucarest pourrait donc accueillir, des 2015, des intercepteurs de moyenne portee. Que va-t-il se passer concretement sur le territoire roumain et comment vont evoluer les relations avec la Russie ? Dan Dungaciu, analyste en politique etrangere, a repondu au Petitjournal.com

Photo : J.M.

Dan Dungaciu – Ce qui est sur aujourd’hui, c’est que des intercepteurs terrestres, qui correspondent a des bases de missiles, vont etre installes sur le territoire roumain dans les prochaines annees. Ceux-ci seront capables, a cote des radars qui existent deja en Roumanie ou ceux qui seront places en Bulgarie, de remplir a peu pres le meme role qu’aurait eu ce bouclier anti-missile s’il avait ete installe en Pologne ou en Republique tcheque. Il est a noter que la Roumanie possede de tres bons radars, qui ont certainement constitue un argument de taille dans la decision des Etats-Unis. C’est d’ailleurs la partie qui est sans doute la plus performante de l’armee roumaine, car Bucarest a beaucoup investi ces dernieres annees.

Non, le bouclier installe en Roumanie ne sera pas celui qui aurait du etre installe en Pologne ou en Republique tcheque. La-bas, il aurait ete bien plus performant et il aurait eu la capacite, etant donne la position de la Pologne, de toucher les bases de missiles balistiques de la Russie diriges vers les Etats-Unis. En Roumanie, le bouclier anti-missile ne pourra pas faire la meme chose, car nous ne sommes pas sur le meme couloir. Ce systeme de defense est donc moins agressif. On a d’ailleurs pu observer que Moscou n’a pas reagi de facon dure.

Ces derniers temps, Moscou n’a fait aucune observation sur la visite du president Basescu a Chisinau (republique de Moldavie). Il n’y a eu aucune declaration officielle. Au sujet du bouclier anti-missile, Moscou s’est adresse a Washington et non pas a Bucarest. Je pense au contraire que la Roumanie prend du poids dans ses relations avec Moscou. En s’impliquant dans ce systeme de defense, elle devient un partenaire important de l’Occident, et plus particulierement des Americains, mais aussi un acteur incontournable dans la region. Moscou sera oblige de nous prendre davantage en compte.

Bruxelles n’a pas encore reagi. L’UE pourrait-elle se facher de la decision de la Roumanie ?

Il est question de relations bilaterales entre la Roumanie et les Etats-Unis. Il y aura certainement des reactions de la part des membres de l’UE, mais je ne pense pas que Bruxelles dira quelque chose. Ceux qui est sur, c’est que tous ne voient pas ce partenariat du meme œil. L’Italie et l’Allemagne sont sceptiques. D’autres seront indifferents ou soutiendront cet accord, comme les pays de la nouvelle Europe. Certes, je pense que Bruxelles va etre tres attentif aux reactions de Moscou. Pour l’instant la Russie n’a pas eu de reactions tranchantes, car elle n’a pas considere qu’il s’agissait d’une intrusion dans sa sphere d’interet. Bruxelles n’aura donc certainement pas de reactions dures a l’encontre de la Roumanie. Pour l’instant.

8, 9 et 10 fevrier, theatre Odeon (calea Victoriei, 40-42), 19h, „Sentimientos”, danse flamenco avec Yolanda Osuna (danseuse principale).

TVR2, 23h10, „Memento” (EU/2000) de Christopher Nolan, avec Guy Pearce, Carrie-Anne Moss et Joe Pantoliano.

Sala Polivalenta (str. Piscului, 10), 20h, concert : Air. Jean-Benoit Dunckel et Nicolas Godin, pionnier de la musique electro en France, sont devenus des icones notamment aux Etats-Unis et au Japon. C’est leur premiere visite en Roumanie.

Du 12 au 14 fevrier, salle Elvire Popesco de l’Institut fancais, premier cycle de films sur l’adolescence au cinema. Pour les seances, voir le site : www.institut-francais.ro/spip.php?article403

Sala Palatului (str. Ion Campineanu, 28), 20h, concert : Live from Buena Vista, le Havana Lounge revient en Roumanie.

The Ark (calea Rahovei, 196A), 20h, concert : Joakim and the disco. Autre pilier de la musique electro en France.

Read the article on lepetitjournal.com

Postat de pe data de 31 ian., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 58 ori.

Publica un raspuns