La Roumanie accueillera des intercepteurs de missiles balistiques deployes dans le cadre du nouveau projet de bouclier antimissile americain d’ici cinq ans . Les negociations vont commencer, c’est ce qu’a annonce le president roumain Traian Basescu.

Si tout se passe bien, l’accord sera operationnel en 2015. La Roumanie accueillera alors des intercepteurs americains de moyenne portee qui couvriront l’ensemble du pays.

Pour Bucarest, il s’agit d’un progres par rapport a l’ancien projet americain de bouclier anti missile qui ne couvrait qu’une petite partie du territoire roumain. « Ce systeme de defense n’est pas dirige contre la Russie », a dit et a repete le president roumain ; Moscou avait proteste contre l’ancien projet du bouclier anti missile et exprime sa satisfaction lorsque Barack Obama avait decide d’y renoncer.

Avant d’etre mis en place, l’accord devra etre approuve par le Parlement de Bucarest, l’opposition sociale democrate ne s’est pas prononcee contre le projet mais veut connaitre les details de l’accord avant de donner son aval.

Il s’agit de la plus importante decision de politique etrangere de ces dernieres annees, explique le president du Senat, Mircha Joanem, avant de dire oui, il faut connaitre les avantages, les desavantages, les risques et surtout les couts.

Apres l’attaque perpetree mercredi 3 fevrier 2010 par les talibans pakistanais, au cours de laquelle cinq fillettes et trois soldats des forces speciales americaines ont ete tues, de nombreuses questions se posent sur la presence de l’armee americaine dans cette region reputee instable et la tolerance d’Islamabad a des violations de souverainete perpetree par son allie.

Read the article on Radio France Internationale

La Roumanie accueillera des missiles americains

La Roumanie accueillera des intercepteurs de missiles balistiques deployes dans le cadre du nouveau projet de bouclier antimissile americain d’ici cinq ans . Les negociations vont commencer, c’est ce qu’a annonce le president roumain Traian Basescu.

Si tout se passe bien, l’accord sera operationnel en 2015. La Roumanie accueillera alors des intercepteurs americains de moyenne portee qui couvriront l’ensemble du pays.

Pour Bucarest, il s’agit d’un progres par rapport a l’ancien projet americain de bouclier anti missile qui ne couvrait qu’une petite partie du territoire roumain. « Ce systeme de defense n’est pas dirige contre la Russie », a dit et a repete le president roumain ; Moscou avait proteste contre l’ancien projet du bouclier anti missile et exprime sa satisfaction lorsque Barack Obama avait decide d’y renoncer.

Avant d’etre mis en place, l’accord devra etre approuve par le Parlement de Bucarest, l’opposition sociale democrate ne s’est pas prononcee contre le projet mais veut connaitre les details de l’accord avant de donner son aval.

Il s’agit de la plus importante decision de politique etrangere de ces dernieres annees, explique le president du Senat, Mircha Joanem, avant de dire oui, il faut connaitre les avantages, les desavantages, les risques et surtout les couts.

Apres l’attaque perpetree mercredi 3 fevrier 2010 par les talibans pakistanais, au cours de laquelle cinq fillettes et trois soldats des forces speciales americaines ont ete tues, de nombreuses questions se posent sur la presence de l’armee americaine dans cette region reputee instable et la tolerance d’Islamabad a des violations de souverainete perpetree par son allie.

Read the article on Radio France Internationale

Postat de pe data de 31 ian., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 122 ori.

Publica un raspuns