Comme on se retrouve…

L’equipe de France va retrouver une vieille connaissance lors des eliminatoires de l’Euro-2012 avec la Roumanie, qui sera son principal adversaire dans un groupe largement a sa portee.

Michel Platini avait espere samedi que les Bleus puissent retrouver l’Eire, histoire de crever definitivement l’abces apres la faute de main de Thierry Henry en barrage retour du Mondial-2010.

 Mais si le voeu du president de l’UEFA n’a pas ete exauce hier a Varsovie, les Francais vont tout de meme croiser la route d’une equipe qu’ils commencent a connaitre sur le bout des doigts, a defaut d’avoir brille contre elle ces dernieres annees.

 La Roumanie n’evoque en effet que des souvenirs mitiges. C’est d’abord et avant tout le non-match du premier tour de l’Euro-2008 (0-0), symbole des limites du systeme Domenech. A l’issue d’un tournoi desastreux, les dirigeants de la Federation francaise avaient d’ailleurs exhorte les Bleus et leur selectionneur a ne plus reproduire pareil « spectacle ».

 Quelques mois plus tard, en octobre 2008, Raymond Domenech avait cru entrevoir la fin de son bail apres avoir ete mene 2-0 au bout de 17 minutes a Constanta par des Roumains euphoriques. Il avait alors fallu deux eclairs signes Ribery et Gourcuff pour sauver les Francais et surtout leur patron (2-2).

 Enfin, en septembre 2009, le nul insipide arrache au Stade de France (1-1) avait quasiment condamne les Bleus a disputer un barrage pour acceder au Mondial en Afrique du Sud.

 « Ce n’est pas evident du tout, a d’ailleurs resume le president de la FFF Jean-Pierre Escalettes. Certains parlaient de rejouer le match contre l’Irlande, cela ne se fera pas mais on va rejouer la Roumanie. C’est une vieille habitude. Le bilan est tres mitige puisqu’on ne les a pas battus depuis longtemps, eux non plus d’ailleurs. »

 Mais les coriaces Roumains ne sont pas les seuls a pouvoir causer des miseres aux Bleus, qui devront egalement se defaire, et se mefier, des Bosniaques. Avec ses deux attaquants estampilles Bundesliga, Dzeko et Ibisevic, et un selectionneur, Safet Susic, qui connait parfaitement le football francais, cette equipe possede assurement les armes pour venir taquiner l’equipe de France.

 Susic, ancienne legende du PSG et ex-entraineur de l’AS Cannes, doit surement deja avoir une idee en tete avant ses retrouvailles avec ce qui fut longtemps son pays d’adoption. La Bosnie a deja prouve son potentiel en mettant recemment a rude epreuve les vedettes portugaises en barrages du Mondial-2010 (double victoire du Portugal 1-0, 1-0).

 Les autres adversaires des Francais (Belarus, Luxembourg, Albanie) ne peuvent qu’esperer jouer les faire-valoir et n’ont quasiment aucune chance de se meler a la lutte pour la premiere place, la seule qualificative directement pour l’Euro-2012.

 Pour les autres grandes nations du continent, le tirage a egalement ete assez clement, a l’exception de l’Allemagne qui devra se defaire de la Turquie, sa victime en demi-finales du dernier Championnat d’Europe.

 Le champion d’Europe espagnol ne devrait pas avoir trop de soucis avec la seule Republique tcheque comme concurrent de poids. Les champions du monde italiens se frotteront aux Serbes, jamais evidents a affronter comme s’en sont apercus dernierement les Bleus (2-1, 1-1 en eliminatoires du Mondial-2010).

 L’Angleterre s’attend de son cote a un derby savoureux contre les Gallois, tres faibles sur le papier mais qui pourraient etre galvanises par la perspective de croquer la selection aux Trois Lions.

 Enfin, le Portugal de Cristiano Ronaldo a ete egalement menage, le Danemark etant son unique opposant de taille.

Franck Ribery, ici sous le maillot du Bayern, avait inscrit un but important contre la Roumanie en octobre 2008, sur la route de l’Afrique du Sud. (Photo AFP)

Read the article on Dernieres Nouvelles D’Alsace

Tirage au sort de l’Euro-2012

Comme on se retrouve…

L’equipe de France va retrouver une vieille connaissance lors des eliminatoires de l’Euro-2012 avec la Roumanie, qui sera son principal adversaire dans un groupe largement a sa portee.

Michel Platini avait espere samedi que les Bleus puissent retrouver l’Eire, histoire de crever definitivement l’abces apres la faute de main de Thierry Henry en barrage retour du Mondial-2010.

 Mais si le voeu du president de l’UEFA n’a pas ete exauce hier a Varsovie, les Francais vont tout de meme croiser la route d’une equipe qu’ils commencent a connaitre sur le bout des doigts, a defaut d’avoir brille contre elle ces dernieres annees.

 La Roumanie n’evoque en effet que des souvenirs mitiges. C’est d’abord et avant tout le non-match du premier tour de l’Euro-2008 (0-0), symbole des limites du systeme Domenech. A l’issue d’un tournoi desastreux, les dirigeants de la Federation francaise avaient d’ailleurs exhorte les Bleus et leur selectionneur a ne plus reproduire pareil « spectacle ».

 Quelques mois plus tard, en octobre 2008, Raymond Domenech avait cru entrevoir la fin de son bail apres avoir ete mene 2-0 au bout de 17 minutes a Constanta par des Roumains euphoriques. Il avait alors fallu deux eclairs signes Ribery et Gourcuff pour sauver les Francais et surtout leur patron (2-2).

 Enfin, en septembre 2009, le nul insipide arrache au Stade de France (1-1) avait quasiment condamne les Bleus a disputer un barrage pour acceder au Mondial en Afrique du Sud.

 « Ce n’est pas evident du tout, a d’ailleurs resume le president de la FFF Jean-Pierre Escalettes. Certains parlaient de rejouer le match contre l’Irlande, cela ne se fera pas mais on va rejouer la Roumanie. C’est une vieille habitude. Le bilan est tres mitige puisqu’on ne les a pas battus depuis longtemps, eux non plus d’ailleurs. »

 Mais les coriaces Roumains ne sont pas les seuls a pouvoir causer des miseres aux Bleus, qui devront egalement se defaire, et se mefier, des Bosniaques. Avec ses deux attaquants estampilles Bundesliga, Dzeko et Ibisevic, et un selectionneur, Safet Susic, qui connait parfaitement le football francais, cette equipe possede assurement les armes pour venir taquiner l’equipe de France.

 Susic, ancienne legende du PSG et ex-entraineur de l’AS Cannes, doit surement deja avoir une idee en tete avant ses retrouvailles avec ce qui fut longtemps son pays d’adoption. La Bosnie a deja prouve son potentiel en mettant recemment a rude epreuve les vedettes portugaises en barrages du Mondial-2010 (double victoire du Portugal 1-0, 1-0).

 Les autres adversaires des Francais (Belarus, Luxembourg, Albanie) ne peuvent qu’esperer jouer les faire-valoir et n’ont quasiment aucune chance de se meler a la lutte pour la premiere place, la seule qualificative directement pour l’Euro-2012.

 Pour les autres grandes nations du continent, le tirage a egalement ete assez clement, a l’exception de l’Allemagne qui devra se defaire de la Turquie, sa victime en demi-finales du dernier Championnat d’Europe.

 Le champion d’Europe espagnol ne devrait pas avoir trop de soucis avec la seule Republique tcheque comme concurrent de poids. Les champions du monde italiens se frotteront aux Serbes, jamais evidents a affronter comme s’en sont apercus dernierement les Bleus (2-1, 1-1 en eliminatoires du Mondial-2010).

 L’Angleterre s’attend de son cote a un derby savoureux contre les Gallois, tres faibles sur le papier mais qui pourraient etre galvanises par la perspective de croquer la selection aux Trois Lions.

 Enfin, le Portugal de Cristiano Ronaldo a ete egalement menage, le Danemark etant son unique opposant de taille.

Franck Ribery, ici sous le maillot du Bayern, avait inscrit un but important contre la Roumanie en octobre 2008, sur la route de l’Afrique du Sud. (Photo AFP)

Read the article on Dernieres Nouvelles D’Alsace

Postat de pe data de 31 ian., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 41 ori.

Publica un raspuns