Depuis le lancement du programme de prime a la casse le 18 fevrier, les automobilistes roumains se pressent pour en beneficier. Mais pas forcement par souci d’ecologie ou pour s’acheter une nouvelle voiture. Explications d’un succes inattendu

Photo : L.M.

(Bucarest) – Plus de 20.000 voitures en 15 jours : l’edition 2010 du programme de prime a la casse Rabla rencontre un succes auquel le gouvernement ne s’attendait sans doute pas. L’an dernier, sur toute la periode, le programme Rabla, alors lance par le gouvernement Boc pour renouveler le parc automobile roumain et soutenir le secteur automobile touche par la crise, avait permis de retirer du marche 32.327 voitures vieilles de plus de dix ans. Cette annee, les automobilistes roumains se bousculent pour laisser leur vieille voiture a la casse, en echange de bons d’une valeur de 3800 lei qui doivent etre utilises pour acheter une voiture neuve.

„Le succes du programme est dur a gerer meme pour les representants de notre institution”, a confie Gheorghe Popescu, le president de l’administration du fonds pour l’environnement (AFM), qui gere le programme. Il a par ailleurs reconnu et assume la „syncope” qui frappe ses troupes, debordees par le nombre de dossiers de bons a emettre.

Sauf que ce succes n’est peut-etre pas si evident, a regarder un autre chiffre. A l’autre bout de la chaine, le nombre de vehicules neufs achetes n’atteint meme pas 500.  „Nous avons 456 dossiers d’acquisitions transmis par des vendeurs de voitures qui veulent recuperer l’argent des bons que nous avons emis”, a detaille Gheorghe Popescu. 456, c’est peu, tres peu meme en comparaison avec les 20.200 voitures qui ont atterri dans les casses du pays. Gheorghe Popescu explique cette tres importante difference par la lenteur des formalites d’achat. Mais il a aussi admis l’existence d’un „marche des bons”.

Car la vraie nouveaute du programme Rabla 2010 – et sans doute l’une des raisons de ce succes massif – est la possibilite de vendre les bons obtenus en echange de la mise a la casse de son vehicule et d’utiliser au maximum trois de ces bons pour acheter une nouvelle voiture. Resultat, beaucoup d’automobilistes tentent desormais de „vendre” leurs bons et d’en tirer des especes sonnantes et trebuchantes. 

Cotes a 1300-1400 lei au lancement du programme, les fameux bons s’echangent desormais contre 1700 lei environ. Gheorghe Popescu a prefere ne pas commenter l’existence de ce marche parallele et mettre en avant l’impact ecologique de ce succes. „C’est une question d’offre et de demande. Ce qui se passe avec ces bons ne nous interesse pas. Notre but principal n’est pas que soient vendues des voitures neuves. Nous voulons nous debarrasser des voitures qui polluent”, a-t-il affirme.

Si certains „detournent” un peu le programme Rabla de son but initial, le gouvernement, lui, persiste a parler de succes. A tel point que les fonds prevus pour le programme pourraient etre augmentes. Le ministre de l’Environnement, Laszlo Borbely, qui a deja assure que l’argent existait pour assurer le paiement de tous les bons emis a travers le pays, a ainsi declare que le budget alloue pouvait etre augmente. A l’origine, il etait prevu qu’il finance 50 a 60.000 voitures.

Ateneul roman, exposition „L’esprit des murs”, compositions de papiers imprimes d’un artiste francais et tenor a la fois…

Centre national de la danse (Theatre national) : « Dedublarea », un spectacle de Madalina Dan.

De 20h a 23h, Librairie-cafe Carturesti de l’Institut francais : Le printemps des poetes.

21h40, Real Madrid-Lyon, Ligue des champions, match retour, 8eme de finale.

Ateneul roman, 19h, airs d’opera et d’operette roumains, italiens, allemands, francais…

22h, TV5 Monde, Babine (France/2008) de Luc Picard, avec Vincent-Guillaume Otis, Luc Picard, et Alexis Martin.

22h, Canal D, Matrix (EU-Australie/2003) de Andy et Larry Wachowski, avec Keanu Reeves et Laurence Fishburne.

18h30, salle Elvire Popesco de l’Institut francais, conference de Basarab Nicolescu, chercheur honoraire au CNRS, professeur a l’Universite Babes-Bolyai de Cluj-Napoca et membre de l’Academie Roumaine.

18h30, salle Elvire Popesco de l’Institut francais, conference de Patrick Bouchain, grand architecte et scenographe francais.

Week end de Film Menu. Plus d’infos sur : http://www.institut-francais.ro/spip.php?article450

BELLE ROSCOE groupe folk/rock australien, actuellement en promo a Paris, nous propose un concert acoustique. Diner, concert et soiree : rendez-vous au MojoMusic a Lipscani le samedi 13 mars.

Read the article on lepetitjournal.com

AUTO – Les Roumains se ruent sur la prime a la casse… pour mieux la detourner

Depuis le lancement du programme de prime a la casse le 18 fevrier, les automobilistes roumains se pressent pour en beneficier. Mais pas forcement par souci d’ecologie ou pour s’acheter une nouvelle voiture. Explications d’un succes inattendu

Photo : L.M.

(Bucarest) – Plus de 20.000 voitures en 15 jours : l’edition 2010 du programme de prime a la casse Rabla rencontre un succes auquel le gouvernement ne s’attendait sans doute pas. L’an dernier, sur toute la periode, le programme Rabla, alors lance par le gouvernement Boc pour renouveler le parc automobile roumain et soutenir le secteur automobile touche par la crise, avait permis de retirer du marche 32.327 voitures vieilles de plus de dix ans. Cette annee, les automobilistes roumains se bousculent pour laisser leur vieille voiture a la casse, en echange de bons d’une valeur de 3800 lei qui doivent etre utilises pour acheter une voiture neuve.

„Le succes du programme est dur a gerer meme pour les representants de notre institution”, a confie Gheorghe Popescu, le president de l’administration du fonds pour l’environnement (AFM), qui gere le programme. Il a par ailleurs reconnu et assume la „syncope” qui frappe ses troupes, debordees par le nombre de dossiers de bons a emettre.

Sauf que ce succes n’est peut-etre pas si evident, a regarder un autre chiffre. A l’autre bout de la chaine, le nombre de vehicules neufs achetes n’atteint meme pas 500.  „Nous avons 456 dossiers d’acquisitions transmis par des vendeurs de voitures qui veulent recuperer l’argent des bons que nous avons emis”, a detaille Gheorghe Popescu. 456, c’est peu, tres peu meme en comparaison avec les 20.200 voitures qui ont atterri dans les casses du pays. Gheorghe Popescu explique cette tres importante difference par la lenteur des formalites d’achat. Mais il a aussi admis l’existence d’un „marche des bons”.

Car la vraie nouveaute du programme Rabla 2010 – et sans doute l’une des raisons de ce succes massif – est la possibilite de vendre les bons obtenus en echange de la mise a la casse de son vehicule et d’utiliser au maximum trois de ces bons pour acheter une nouvelle voiture. Resultat, beaucoup d’automobilistes tentent desormais de „vendre” leurs bons et d’en tirer des especes sonnantes et trebuchantes. 

Cotes a 1300-1400 lei au lancement du programme, les fameux bons s’echangent desormais contre 1700 lei environ. Gheorghe Popescu a prefere ne pas commenter l’existence de ce marche parallele et mettre en avant l’impact ecologique de ce succes. „C’est une question d’offre et de demande. Ce qui se passe avec ces bons ne nous interesse pas. Notre but principal n’est pas que soient vendues des voitures neuves. Nous voulons nous debarrasser des voitures qui polluent”, a-t-il affirme.

Si certains „detournent” un peu le programme Rabla de son but initial, le gouvernement, lui, persiste a parler de succes. A tel point que les fonds prevus pour le programme pourraient etre augmentes. Le ministre de l’Environnement, Laszlo Borbely, qui a deja assure que l’argent existait pour assurer le paiement de tous les bons emis a travers le pays, a ainsi declare que le budget alloue pouvait etre augmente. A l’origine, il etait prevu qu’il finance 50 a 60.000 voitures.

Ateneul roman, exposition „L’esprit des murs”, compositions de papiers imprimes d’un artiste francais et tenor a la fois…

Centre national de la danse (Theatre national) : « Dedublarea », un spectacle de Madalina Dan.

De 20h a 23h, Librairie-cafe Carturesti de l’Institut francais : Le printemps des poetes.

21h40, Real Madrid-Lyon, Ligue des champions, match retour, 8eme de finale.

Ateneul roman, 19h, airs d’opera et d’operette roumains, italiens, allemands, francais…

22h, TV5 Monde, Babine (France/2008) de Luc Picard, avec Vincent-Guillaume Otis, Luc Picard, et Alexis Martin.

22h, Canal D, Matrix (EU-Australie/2003) de Andy et Larry Wachowski, avec Keanu Reeves et Laurence Fishburne.

18h30, salle Elvire Popesco de l’Institut francais, conference de Basarab Nicolescu, chercheur honoraire au CNRS, professeur a l’Universite Babes-Bolyai de Cluj-Napoca et membre de l’Academie Roumaine.

18h30, salle Elvire Popesco de l’Institut francais, conference de Patrick Bouchain, grand architecte et scenographe francais.

Week end de Film Menu. Plus d’infos sur : http://www.institut-francais.ro/spip.php?article450

BELLE ROSCOE groupe folk/rock australien, actuellement en promo a Paris, nous propose un concert acoustique. Diner, concert et soiree : rendez-vous au MojoMusic a Lipscani le samedi 13 mars.

Read the article on lepetitjournal.com

Postat de pe data de 28 feb., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 154 ori.

Publica un raspuns