Si le Honduras est au Mondial, il le doit en grande partie a Carlos Costly, un attaquant qui n’arrive pas a percer en Europe.
David Suazo blesse ou en meforme (deux titularisations lors des cinq derniers matches qualificatifs du Honduras), c’est Carlos Costly qui a forme le duo d’attaque avec le mythique Carlos Pavon. A 27 ans, il a inscrit 14 buts en 37 selections. Un bon ratio pour un joueur qui s’est perdu en Europe. Car „Cocherito” evolue aujourd’hui chez les Roumains FC Vaslui. Les reves de gloire du fils de Allan Costly, qui a joue le Mondial 1982 avec les Catrachos, se sont envoles. Il est loin ou le meilleur buteur du championnat hondurien 2006 se voyait evoluer dans la Premier League anglaise.
Son reve, pourtant, il l’a touche du doigt. Approche par un club grec en janvier 2007, il decide de tenter le coup en… Pologne ! Il est prete six mois a Belchatow en plein hiver. Pas l’ideal pour s’adapter aux exigences du football local et a celle, beaucoup plus haute, du niveau europeen dont il reve. Vice-champion de Pologne en 2007, il inscrit six buts en onze matches sur la demi-saison. Suffisant pour que le club leve l’option d’achat. En un an et demi, il ne plante plus que huit fois en 48 matches. Mais l’Angleterre pose enfin les yeux sur lui. Approche par Plymouth (D2) et Leeds (D3), il passe un essai a Birmingham qu’il rejoint en janvier 2009 (pret avec option d’achat).
Le bide Birmingham
Alors en D2, les Blues comptent sur lui pour monter en Premier League. Malheureusement, Costly a du mal. Il ne joue que huit rencontres, ne marque pas. Birmingham obtient malgre tout sa montee mais ne leve pas l’option d’achat comprise avec le pret. Retour a Belchatow qui decide de le vendre au FC Vaslui en janvier 2010. «Je veux juste jouer le plus possible. Ici, je serais titulaire et je serais au top pour le Mondial», affirme l’attaquant qui a signe deux ans et demi avec le club roumain, qui se bat pour une qualification en… Ligue Europa.
Celui qui va «devenir le meilleur joueur du championnat roumain», selon le president de Vaslui sera en tout cas du voyage en Afrique du Sud. C’est qu’il a eu un sacre poids dans la qualification en marquant notamment deux doubles contre le Mexique et le Costa Rica ! Costly adorerait marcher sur les traces de son pere, titulaire avec la Catracha lors du match nul du Mondial 1982 face a l’hote espagnol (1-1). Et montrer au monde qu’il merite mieux que Belchatow ou Vaslui. – Cyril OLIVES

Read the article on L’Equipe

Costly, revelation catracha ?

Si le Honduras est au Mondial, il le doit en grande partie a Carlos Costly, un attaquant qui n’arrive pas a percer en Europe.
David Suazo blesse ou en meforme (deux titularisations lors des cinq derniers matches qualificatifs du Honduras), c’est Carlos Costly qui a forme le duo d’attaque avec le mythique Carlos Pavon. A 27 ans, il a inscrit 14 buts en 37 selections. Un bon ratio pour un joueur qui s’est perdu en Europe. Car „Cocherito” evolue aujourd’hui chez les Roumains FC Vaslui. Les reves de gloire du fils de Allan Costly, qui a joue le Mondial 1982 avec les Catrachos, se sont envoles. Il est loin ou le meilleur buteur du championnat hondurien 2006 se voyait evoluer dans la Premier League anglaise.
Son reve, pourtant, il l’a touche du doigt. Approche par un club grec en janvier 2007, il decide de tenter le coup en… Pologne ! Il est prete six mois a Belchatow en plein hiver. Pas l’ideal pour s’adapter aux exigences du football local et a celle, beaucoup plus haute, du niveau europeen dont il reve. Vice-champion de Pologne en 2007, il inscrit six buts en onze matches sur la demi-saison. Suffisant pour que le club leve l’option d’achat. En un an et demi, il ne plante plus que huit fois en 48 matches. Mais l’Angleterre pose enfin les yeux sur lui. Approche par Plymouth (D2) et Leeds (D3), il passe un essai a Birmingham qu’il rejoint en janvier 2009 (pret avec option d’achat).
Le bide Birmingham
Alors en D2, les Blues comptent sur lui pour monter en Premier League. Malheureusement, Costly a du mal. Il ne joue que huit rencontres, ne marque pas. Birmingham obtient malgre tout sa montee mais ne leve pas l’option d’achat comprise avec le pret. Retour a Belchatow qui decide de le vendre au FC Vaslui en janvier 2010. «Je veux juste jouer le plus possible. Ici, je serais titulaire et je serais au top pour le Mondial», affirme l’attaquant qui a signe deux ans et demi avec le club roumain, qui se bat pour une qualification en… Ligue Europa.
Celui qui va «devenir le meilleur joueur du championnat roumain», selon le president de Vaslui sera en tout cas du voyage en Afrique du Sud. C’est qu’il a eu un sacre poids dans la qualification en marquant notamment deux doubles contre le Mexique et le Costa Rica ! Costly adorerait marcher sur les traces de son pere, titulaire avec la Catracha lors du match nul du Mondial 1982 face a l’hote espagnol (1-1). Et montrer au monde qu’il merite mieux que Belchatow ou Vaslui. – Cyril OLIVES

Read the article on L’Equipe

Postat de pe data de 28 feb., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 71 ori.

Publica un raspuns