Le besoin de renover nombre de batiments historiques parait evident. Mais par manque de budget, et volonte politique, l’avenir du patrimoine architectural roumain est loin d’etre assure

Chantier a Sibiu. (Photo : M.G.)

Deux nouvelles “menaces” pesent desormais sur les monuments historiques roumains. La premiere, c’est le faible budget alloue au programme national de restauration de ces batiments : 64 millions de lei soit un peu plus de 15 millions d’euros, censes permettre de mener a bien 280 chantiers actuellement en cours. Une somme insuffisante qui va entrainer le report et la fermeture de certains chantiers, comme l’a annonce le ministre de la Culture, Kelemen Hunor. „La somme est tres faible. Nous ne pouvons ouvrir de nouveaux chantiers, ni faire des choses extraordinaires. Je prefere fermer certains chantiers et utiliser plus efficacement le budget. Malheureusement, la somme est de 10 a 15 fois plus faible que ce qu’il faudrait en 2010”, a declare le ministre a Cluj. Sur 30.000 monuments inscrits sur la liste du patrimoine historique, 60% auraient besoin d’etre renoves.

Seconde menace, qui n’est encore que potentielle : un projet d’ordonnance d’urgence, initie par Elena Udrea, la ministre du Developpement, mais aussi par Kelemen Hunor, risque, s’il est adopte tel quel, d’augmenter le nombre de batiments historiques detruits. Cette ordonnance eliminerait deux filtres de preservation importants de ce patrimoine : la commission nationale des monuments historiques serait remplacee par un conseil interministeriel et les plans urbanistiques de zone seraient desormais geres, a Bucarest, par les mairies de secteur et non plus par la mairie generale. De plus, une absence de reponse du conseil interministeriel alors charge de statuer sur les autorisations de construction et demolition dans les zones protegees dans un delai de 30 jours aurait valeur d’autorisation tacite. Un dispositif cense simplifier les procedures mais qui inquietent les defenseurs du patrimoine. Le ministere de la Culture a replique que „rien n’etait definitif et que cet article pouvait encore etre modifie”. Marion Guyonvarch (www.lepetitjournal.com / Bucarest) mercredi 10 mars 2010

Ateneul roman, exposition „L’esprit des murs”, compositions de papiers imprimes d’un artiste francais et tenor a la fois…

21h40, Real Madrid-Lyon, Ligue des champions, match retour, 8eme de finale.

Ateneul roman, 19h, airs d’opera et d’operette roumains, italiens, allemands, francais…

22h, TV5 Monde, Babine (France/2008) de Luc Picard, avec Vincent-Guillaume Otis, Luc Picard, et Alexis Martin.

22h, Canal D, Matrix (EU-Australie/2003) de Andy et Larry Wachowski, avec Keanu Reeves et Laurence Fishburne.

18h30, salle Elvire Popesco de l’Institut francais, conference de Basarab Nicolescu, chercheur honoraire au CNRS, professeur a l’Universite Babes-Bolyai de Cluj-Napoca et membre de l’Academie Roumaine.

18h30, salle Elvire Popesco de l’Institut francais, conference de Patrick Bouchain, grand architecte et scenographe francais.

Week end de Film Menu. Plus d’infos sur : http://www.institut-francais.ro/spip.php?article450

BELLE ROSCOE groupe folk/rock australien, actuellement en promo a Paris, nous propose un concert acoustique. Diner, concert et soiree : rendez-vous au MojoMusic a Lipscani le samedi 13 mars.

Read the article on lepetitjournal.com

SOCIETE – Monuments historiques en danger

Le besoin de renover nombre de batiments historiques parait evident. Mais par manque de budget, et volonte politique, l’avenir du patrimoine architectural roumain est loin d’etre assure

Chantier a Sibiu. (Photo : M.G.)

Deux nouvelles “menaces” pesent desormais sur les monuments historiques roumains. La premiere, c’est le faible budget alloue au programme national de restauration de ces batiments : 64 millions de lei soit un peu plus de 15 millions d’euros, censes permettre de mener a bien 280 chantiers actuellement en cours. Une somme insuffisante qui va entrainer le report et la fermeture de certains chantiers, comme l’a annonce le ministre de la Culture, Kelemen Hunor. „La somme est tres faible. Nous ne pouvons ouvrir de nouveaux chantiers, ni faire des choses extraordinaires. Je prefere fermer certains chantiers et utiliser plus efficacement le budget. Malheureusement, la somme est de 10 a 15 fois plus faible que ce qu’il faudrait en 2010”, a declare le ministre a Cluj. Sur 30.000 monuments inscrits sur la liste du patrimoine historique, 60% auraient besoin d’etre renoves.

Seconde menace, qui n’est encore que potentielle : un projet d’ordonnance d’urgence, initie par Elena Udrea, la ministre du Developpement, mais aussi par Kelemen Hunor, risque, s’il est adopte tel quel, d’augmenter le nombre de batiments historiques detruits. Cette ordonnance eliminerait deux filtres de preservation importants de ce patrimoine : la commission nationale des monuments historiques serait remplacee par un conseil interministeriel et les plans urbanistiques de zone seraient desormais geres, a Bucarest, par les mairies de secteur et non plus par la mairie generale. De plus, une absence de reponse du conseil interministeriel alors charge de statuer sur les autorisations de construction et demolition dans les zones protegees dans un delai de 30 jours aurait valeur d’autorisation tacite. Un dispositif cense simplifier les procedures mais qui inquietent les defenseurs du patrimoine. Le ministere de la Culture a replique que „rien n’etait definitif et que cet article pouvait encore etre modifie”. Marion Guyonvarch (www.lepetitjournal.com / Bucarest) mercredi 10 mars 2010

Ateneul roman, exposition „L’esprit des murs”, compositions de papiers imprimes d’un artiste francais et tenor a la fois…

21h40, Real Madrid-Lyon, Ligue des champions, match retour, 8eme de finale.

Ateneul roman, 19h, airs d’opera et d’operette roumains, italiens, allemands, francais…

22h, TV5 Monde, Babine (France/2008) de Luc Picard, avec Vincent-Guillaume Otis, Luc Picard, et Alexis Martin.

22h, Canal D, Matrix (EU-Australie/2003) de Andy et Larry Wachowski, avec Keanu Reeves et Laurence Fishburne.

18h30, salle Elvire Popesco de l’Institut francais, conference de Basarab Nicolescu, chercheur honoraire au CNRS, professeur a l’Universite Babes-Bolyai de Cluj-Napoca et membre de l’Academie Roumaine.

18h30, salle Elvire Popesco de l’Institut francais, conference de Patrick Bouchain, grand architecte et scenographe francais.

Week end de Film Menu. Plus d’infos sur : http://www.institut-francais.ro/spip.php?article450

BELLE ROSCOE groupe folk/rock australien, actuellement en promo a Paris, nous propose un concert acoustique. Diner, concert et soiree : rendez-vous au MojoMusic a Lipscani le samedi 13 mars.

Read the article on lepetitjournal.com

Postat de pe data de 28 feb., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 79 ori.

Publica un raspuns