Une finale au gout de revanche : Argentine – Allemagne, comme quatre ans auparavant. Cette fois-ci, les Allemands s’imposent, sur un penalty douteux (1-0). L’equipe de Franz Beckenbauer merite son troisieme titre. L’Italie, qui accueille pour la deuxieme fois ce grand rendez-vous, s’arrete en demi-finale face a l’Argentine (1-1, 3-4 aux t.a.b.). La France bute au stade des qualifications.
Le Cameroun tire le premier coup de canon de cette Coupe du monde italienne, la plus joyeuse et la mieux organisee jusqu’a present. Yannick Noah assiste a la premiere surprise du tournoi : la victoire en match d’ouverture des Camerounais sur le tenant du titre, l’Argentine. C’est Francois Oman-Biyik qui marque de la tete le but vainqueur (1-0). Et puis, Roger Milla va epater les foules italiennes. A 38 ans passes, il bat a lui seul la Roumanie (2-1). Contre les Colombiens, il chipe la balle au gardien Higuita pour inscrire le but le plus rigolo du Mondial.
L’Italie remporte ses trois matches de poule avec, au coeur de son attaque, un energumene quasiment inconnu, Salvatore „Toto” Schilacci. C’est le nouveau buteur de la Squadra, soutenu par Giannini et le nouveau phenomene de la Serie A, Roberto Baggio. Dans l’antre de Diego Maradona, au stade San Paolo de Fuorigrotta, a Naples, les Italiens vont etre stoppes en demi-finale par l’Argentine (1-1, 3-4 aux t.a.b.). C’est encore Schilacci qui ouvre la marque mais les hommes de Bilardo egaliseront en deuxieme mi-temps par Caniggia. Les tirs au but feront sangloter l’Italie.
Dans l’autre demi-finale, Angleterre-Allemagne, on se partage la domination. La bataille est feroce mais quelquefois spectaculaire. Paul Gascoigne, comique troupier et footballeur de genie, prend son deuxieme carton jaune du tournoi et comprend qu’il ne jouera pas la finale si les Britanniques se qualifient. Seul, loin du ballon et de ses equipiers, il eclate en sanglots. Larmes inutiles, l’Angleterre sera eliminee (1-1, 4-3 aux t.a.b.). Encore une fois aux tirs au but !
Bernard Tapie, le matin de la finale, annonce spectaculairement au cours d’une conference de presse, qu’il vient de se rendre proprietaire de la marque Adidas. Le president de l’OM est a son apogee.
Re-belote a Rome. On retrouve les memes finalistes qu’a Mexico, quatre ans plus tot. Cette fois, c’est l’Allemagne qui va battre l’Argentine grace a un penalty injustement siffle par l’arbitre mexicain M. Codesal et transforme par Brehme. Franz Beckenbauer, qui a deja remporte le Trophee comme joueur, et ses hommes meritaient tout de meme cette troisieme victoire en Coupe du monde. – Stephane BITTON
France non qualifiee
28 septembre 1988 au Parc
France – Norvege : 1-0
22 octobre 1988 a Nicosie
Chypre – France : 1-1
19 novembre 1988 a Belgrade
Yougoslavie – France : 3-2
8 mars 1989 a Glasgow
Ecosse – France : 2-0
29 avril 1989 a Parc
France – Yougoslavie : 0-0
5 septembre 1989 a Oslo
Norvege – France : 1-1
11 octobre 1989 a Parc
France – Ecosse : 3-0
18 novembre 1989 a Toulouse
France – Chypre : 2-0

Read the article on L’Equipe

1990 : La revanche allemande

Une finale au gout de revanche : Argentine – Allemagne, comme quatre ans auparavant. Cette fois-ci, les Allemands s’imposent, sur un penalty douteux (1-0). L’equipe de Franz Beckenbauer merite son troisieme titre. L’Italie, qui accueille pour la deuxieme fois ce grand rendez-vous, s’arrete en demi-finale face a l’Argentine (1-1, 3-4 aux t.a.b.). La France bute au stade des qualifications.
Le Cameroun tire le premier coup de canon de cette Coupe du monde italienne, la plus joyeuse et la mieux organisee jusqu’a present. Yannick Noah assiste a la premiere surprise du tournoi : la victoire en match d’ouverture des Camerounais sur le tenant du titre, l’Argentine. C’est Francois Oman-Biyik qui marque de la tete le but vainqueur (1-0). Et puis, Roger Milla va epater les foules italiennes. A 38 ans passes, il bat a lui seul la Roumanie (2-1). Contre les Colombiens, il chipe la balle au gardien Higuita pour inscrire le but le plus rigolo du Mondial.
L’Italie remporte ses trois matches de poule avec, au coeur de son attaque, un energumene quasiment inconnu, Salvatore „Toto” Schilacci. C’est le nouveau buteur de la Squadra, soutenu par Giannini et le nouveau phenomene de la Serie A, Roberto Baggio. Dans l’antre de Diego Maradona, au stade San Paolo de Fuorigrotta, a Naples, les Italiens vont etre stoppes en demi-finale par l’Argentine (1-1, 3-4 aux t.a.b.). C’est encore Schilacci qui ouvre la marque mais les hommes de Bilardo egaliseront en deuxieme mi-temps par Caniggia. Les tirs au but feront sangloter l’Italie.
Dans l’autre demi-finale, Angleterre-Allemagne, on se partage la domination. La bataille est feroce mais quelquefois spectaculaire. Paul Gascoigne, comique troupier et footballeur de genie, prend son deuxieme carton jaune du tournoi et comprend qu’il ne jouera pas la finale si les Britanniques se qualifient. Seul, loin du ballon et de ses equipiers, il eclate en sanglots. Larmes inutiles, l’Angleterre sera eliminee (1-1, 4-3 aux t.a.b.). Encore une fois aux tirs au but !
Bernard Tapie, le matin de la finale, annonce spectaculairement au cours d’une conference de presse, qu’il vient de se rendre proprietaire de la marque Adidas. Le president de l’OM est a son apogee.
Re-belote a Rome. On retrouve les memes finalistes qu’a Mexico, quatre ans plus tot. Cette fois, c’est l’Allemagne qui va battre l’Argentine grace a un penalty injustement siffle par l’arbitre mexicain M. Codesal et transforme par Brehme. Franz Beckenbauer, qui a deja remporte le Trophee comme joueur, et ses hommes meritaient tout de meme cette troisieme victoire en Coupe du monde. – Stephane BITTON
France non qualifiee
28 septembre 1988 au Parc
France – Norvege : 1-0
22 octobre 1988 a Nicosie
Chypre – France : 1-1
19 novembre 1988 a Belgrade
Yougoslavie – France : 3-2
8 mars 1989 a Glasgow
Ecosse – France : 2-0
29 avril 1989 a Parc
France – Yougoslavie : 0-0
5 septembre 1989 a Oslo
Norvege – France : 1-1
11 octobre 1989 a Parc
France – Ecosse : 3-0
18 novembre 1989 a Toulouse
France – Chypre : 2-0

Read the article on L’Equipe

Postat de pe data de 26 mai, 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 175 ori.

Publica un raspuns