Le groupe australien de rock AC/DC a sans doute chante des milliers de fois „Highway to Hell” sans imaginer qu’il decouvrirait en Roumanie un nouveau sens a son tube en se voyant bloque sur la route, a la frontiere avec la Hongrie, pour une question de vignette.

Le groupe australien de rock AC/DC a sans doute chante des milliers de fois „Highway to Hell” sans imaginer qu’il decouvrirait en Roumanie un nouveau sens a son tube en se voyant bloque sur la route, a la frontiere avec la Hongrie, pour une question de vignette.

„A la douane de Nadlac (ouest), des employes de la compagnie nationale des routes (CNADNR) ont demande aux membres de la caravane d’AC/DC 50 euros par vehicule, soit au total 2.500 euros, pour les laisser quitter le pays”, a declare a l’AFP la directrice de la CNADNR, Doina Tiron.

Selon elle, le groupe s’est plaint dans une lettre envoyee a la CNADNR de n’avoir pas eu de recu pour la somme versee aux fonctionnaires. Ceux-ci avaient pretexte de l’absence de vignettes sur les vehicules de la caravane pour exiger cette amende.

„Nous avons ouvert une enquete et mercredi des inspecteurs se rendront a Nadlac pour verifier ces accusations”, a-t-elle ajoute.

AC/DC avait donne un concert devant 60.000 fans le 16 mai a Bucarest, considere comme l’un des plus grands evenements musicaux de l’annee en Roumanie.

Read the article on Le Point

Une „Highway to Hell” pour le groupe AC/DC en Roumanie?

Le groupe australien de rock AC/DC a sans doute chante des milliers de fois „Highway to Hell” sans imaginer qu’il decouvrirait en Roumanie un nouveau sens a son tube en se voyant bloque sur la route, a la frontiere avec la Hongrie, pour une question de vignette.

Le groupe australien de rock AC/DC a sans doute chante des milliers de fois „Highway to Hell” sans imaginer qu’il decouvrirait en Roumanie un nouveau sens a son tube en se voyant bloque sur la route, a la frontiere avec la Hongrie, pour une question de vignette.

„A la douane de Nadlac (ouest), des employes de la compagnie nationale des routes (CNADNR) ont demande aux membres de la caravane d’AC/DC 50 euros par vehicule, soit au total 2.500 euros, pour les laisser quitter le pays”, a declare a l’AFP la directrice de la CNADNR, Doina Tiron.

Selon elle, le groupe s’est plaint dans une lettre envoyee a la CNADNR de n’avoir pas eu de recu pour la somme versee aux fonctionnaires. Ceux-ci avaient pretexte de l’absence de vignettes sur les vehicules de la caravane pour exiger cette amende.

„Nous avons ouvert une enquete et mercredi des inspecteurs se rendront a Nadlac pour verifier ces accusations”, a-t-elle ajoute.

AC/DC avait donne un concert devant 60.000 fans le 16 mai a Bucarest, considere comme l’un des plus grands evenements musicaux de l’annee en Roumanie.

Read the article on Le Point

Postat de pe data de 2 iun., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 127 ori.

Publica un raspuns