Le groupe arme de fusils automatiques et de lance-grenades a pris d’assaut le village de Tubigan, dans l’ile de Basilan, tirant sur les maisons ou les habitants dormaient, selon le commandant adjoint de la police regionale, Sony David. «Ils n’ont epargne personne, pas meme les enfants», a-t-il affirme. Les assaillants etaient d’apres lui environ 70, des djihadistes d’Abou Sayyaf soutenus par des separatistes du Front Moro de liberation islamique.
Dix villageois, dont quatre enfants, et un membre d’un groupe d’autodefense arme par le gouvernement ont ete tues, selon le porte-parole des forces armees, le lieutenant-colonel Romeo Brawner, pour qui les civils etaient bien la cible. Une dizaine de personnes blessees par balles ou brulees ont ete amenees dans deux hopitaux, selon le personnel medical de ces etablissements.
L’armee avait envoye des renforts dans le secteur, apres la mort d’un commandant d’Abou Sayyaf, Albader Parad, et l’arrestation par l’armee de deux de ses principaux membres, Mujibar Alih Amon et Jumadali Arad. L’ile de Basilan se situe a environ 880km au sud de la capitale de l’archipel philippin, Manille.
Les forces de securite des Philippines soutenues par les forces antiterroristes americaines ont tue ou arrete plus de 800 rebelles presumes ces six dernieres annees, dont 12 pour le seul mois de fevrier, selon le sous-secretaire a la Justice, Ricardo Blancaflor.
Abou Sayyaf, qui veut instaurer un califat islamique aux Philippines, a majorite catholiques, compte encore environ 400 combattants et est inscrit sur la liste americaine des organisations terroristes.

Read the article on Le Figaro

Des militants islamistes tuent dix personnes aux Philippines

Le groupe arme de fusils automatiques et de lance-grenades a pris d’assaut le village de Tubigan, dans l’ile de Basilan, tirant sur les maisons ou les habitants dormaient, selon le commandant adjoint de la police regionale, Sony David. «Ils n’ont epargne personne, pas meme les enfants», a-t-il affirme. Les assaillants etaient d’apres lui environ 70, des djihadistes d’Abou Sayyaf soutenus par des separatistes du Front Moro de liberation islamique.
Dix villageois, dont quatre enfants, et un membre d’un groupe d’autodefense arme par le gouvernement ont ete tues, selon le porte-parole des forces armees, le lieutenant-colonel Romeo Brawner, pour qui les civils etaient bien la cible. Une dizaine de personnes blessees par balles ou brulees ont ete amenees dans deux hopitaux, selon le personnel medical de ces etablissements.
L’armee avait envoye des renforts dans le secteur, apres la mort d’un commandant d’Abou Sayyaf, Albader Parad, et l’arrestation par l’armee de deux de ses principaux membres, Mujibar Alih Amon et Jumadali Arad. L’ile de Basilan se situe a environ 880km au sud de la capitale de l’archipel philippin, Manille.
Les forces de securite des Philippines soutenues par les forces antiterroristes americaines ont tue ou arrete plus de 800 rebelles presumes ces six dernieres annees, dont 12 pour le seul mois de fevrier, selon le sous-secretaire a la Justice, Ricardo Blancaflor.
Abou Sayyaf, qui veut instaurer un califat islamique aux Philippines, a majorite catholiques, compte encore environ 400 combattants et est inscrit sur la liste americaine des organisations terroristes.

Read the article on Le Figaro

Postat de pe data de 31 ian., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 67 ori.

Publica un raspuns