Franck Ribery (rentre en jeu et buteur en 2e periode hier avec le Bayern) et laFrance sont tetes de serie de l’Euro 2012. Photo AFP

Quatre mois avant de se lancer a l’assaut de la Coupe du monde, la France et le successeur de Raymond Domenech vont connaitre, aujourd’hui a Varsovie, les adversaires des Bleus lors des eliminatoires de l’Euro 2012 (Pologne et Ukraine) et le programme qui les attendent durant les deux prochaines annees.

Les differents candidats au poste de selectionneur des Bleus vont scruter avec interet la ceremonie prevue a 12 h dans la capitale polonaise. Meme si le nom de l’heureux elu ne sera devoile que fin avril ou a la mi-mai, le tirage au sort, effectue par les Polonais Zbigniew Boniek et Andrzej Szarmach et les deux legendes ukrainiennes Oleg Blokhin et Andrei Shevchenko, devrait permettre de se faire deja une petite idee du parcours promis aux Francais et a leur futur patron.

tour), l’equipe de France a deja gagne une premiere bataille en heritant du statut de tete de serie, un honneur qui lui avait ete pourtant refuse avant le tirage au sort du Mondial 2010.

Les Bleus, reverses dans le premier chapeau (avec l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie, l’Angleterre, la Croatie, le Portugal et la Russie), sont ainsi assures d’eviter la plupart des grosses cylindrees europeennes, mais une mauvaise surprise n’est pas a exclure surtout au sein d’un pot 2 particulierement homogene. Hormis la Suisse, le Danemark ou la Slovaquie (tous trois qualifies pour la Coupe du monde), largement a leur portee, les Francais pourront difficilement faire l’economie d’une selection coriace et de retrouvailles avec de vieilles connaissances.

Avec la Grece, c’est forcement le souvenir du quart de finale perdu de l’Euro 2004 (1-0) qui refera surface. Mais les Bleus n’ont surement pas non plus oublie les difficultes rencontrees recemment face a la Serbie (2-1, 1-1) ou la Roumanie (2-2, 1-1) sur la route du Mondial avec notamment deux deplacements perilleux a Belgrade et a Constanta.

La Suede a egalement les capacites de compliquer la vie des Tricolores. Seule consolation eventuelle : les relations parfois orageuses entre la superstar Zlatan Ibrahimovic et l’encadrement de sa selection.

La Republique tcheque, en pleine reconstruction, apparait un ton en dessous, alors que la Turquie, demi-finaliste a l’Euro 2008 mais incapable de gagner son billet pour l’Afrique du Sud, reste une enigme.

Mais d’autres surprises peuvent emerger du pot 3. Avec l’Eire, la France serait inevitablement confrontee a ses vieux demons et au terrible denouement des barrages du Mondial, marques par la fameuse main de Thierry Henry.

Retrouver la Bulgarie serait le meilleur moyen d’effacer pour de bon la soiree cauchemardesque du 17 novembre 1993 (defaite 2-1 a Paris) et la non-qualification pour la World Cup americaine. L’Ecosse (deux defaites 1-0 en eliminatoires de l’Euro-2008) ou l’Autriche (1-3 en septembre 2007, qualification pour le Mondial-2010) sont aussi deux taches indelebiles dans l’histoire recente des Bleus.

Pour le clin d’œil, la France aimerait sans doute varier les plaisirs et ne plus heriter des Iles Feroe, croisees lors de ses trois dernieres campagnes qualificatives (Mondial 2006, Euro 2008, Mondial 2010).

Les 9 tetes de serie : 1. Espagne ; 2. Allemagne ; 3. Pays-Bas ; 4. Italie ; 5. Angleterre ; 6. Croatie ; 7. Portugal ; 8. France ; 9. Russie.

Chapeau 2 : Grece ; Republique tcheque ; Suede ; Suisse ; Serbie ; Turquie ; Danemark ; Slovaquie ; Roumanie.

Chapeau 3 : Israel ; Bulgarie ; Finlande ; Norvege ; Eire ; Ecosse ; Irlande du Nord ; Autriche ; Bosnie.

Chapeau 4 : Slovenie ; Lettonie ; Hongrie ; Lituanie ; Belarus ; Belgique ; Pays de Galles ; Macedoine ; Chypre.

Chapeau 5 : Montenegro ; Albanie ; Estonie ; Georgie ; Moldavie ; Islande ; Armenie ; Kazakhstan ; Liechtenstein.

Chapeau 6 : Azerbaidjan ; Luxembourg ; Malte ; Iles Feroe ; Andorre ; Saint-Marin.

Read the article on L’Alsace

Place au tirage

Franck Ribery (rentre en jeu et buteur en 2e periode hier avec le Bayern) et laFrance sont tetes de serie de l’Euro 2012. Photo AFP

Quatre mois avant de se lancer a l’assaut de la Coupe du monde, la France et le successeur de Raymond Domenech vont connaitre, aujourd’hui a Varsovie, les adversaires des Bleus lors des eliminatoires de l’Euro 2012 (Pologne et Ukraine) et le programme qui les attendent durant les deux prochaines annees.

Les differents candidats au poste de selectionneur des Bleus vont scruter avec interet la ceremonie prevue a 12 h dans la capitale polonaise. Meme si le nom de l’heureux elu ne sera devoile que fin avril ou a la mi-mai, le tirage au sort, effectue par les Polonais Zbigniew Boniek et Andrzej Szarmach et les deux legendes ukrainiennes Oleg Blokhin et Andrei Shevchenko, devrait permettre de se faire deja une petite idee du parcours promis aux Francais et a leur futur patron.

tour), l’equipe de France a deja gagne une premiere bataille en heritant du statut de tete de serie, un honneur qui lui avait ete pourtant refuse avant le tirage au sort du Mondial 2010.

Les Bleus, reverses dans le premier chapeau (avec l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie, l’Angleterre, la Croatie, le Portugal et la Russie), sont ainsi assures d’eviter la plupart des grosses cylindrees europeennes, mais une mauvaise surprise n’est pas a exclure surtout au sein d’un pot 2 particulierement homogene. Hormis la Suisse, le Danemark ou la Slovaquie (tous trois qualifies pour la Coupe du monde), largement a leur portee, les Francais pourront difficilement faire l’economie d’une selection coriace et de retrouvailles avec de vieilles connaissances.

Avec la Grece, c’est forcement le souvenir du quart de finale perdu de l’Euro 2004 (1-0) qui refera surface. Mais les Bleus n’ont surement pas non plus oublie les difficultes rencontrees recemment face a la Serbie (2-1, 1-1) ou la Roumanie (2-2, 1-1) sur la route du Mondial avec notamment deux deplacements perilleux a Belgrade et a Constanta.

La Suede a egalement les capacites de compliquer la vie des Tricolores. Seule consolation eventuelle : les relations parfois orageuses entre la superstar Zlatan Ibrahimovic et l’encadrement de sa selection.

La Republique tcheque, en pleine reconstruction, apparait un ton en dessous, alors que la Turquie, demi-finaliste a l’Euro 2008 mais incapable de gagner son billet pour l’Afrique du Sud, reste une enigme.

Mais d’autres surprises peuvent emerger du pot 3. Avec l’Eire, la France serait inevitablement confrontee a ses vieux demons et au terrible denouement des barrages du Mondial, marques par la fameuse main de Thierry Henry.

Retrouver la Bulgarie serait le meilleur moyen d’effacer pour de bon la soiree cauchemardesque du 17 novembre 1993 (defaite 2-1 a Paris) et la non-qualification pour la World Cup americaine. L’Ecosse (deux defaites 1-0 en eliminatoires de l’Euro-2008) ou l’Autriche (1-3 en septembre 2007, qualification pour le Mondial-2010) sont aussi deux taches indelebiles dans l’histoire recente des Bleus.

Pour le clin d’œil, la France aimerait sans doute varier les plaisirs et ne plus heriter des Iles Feroe, croisees lors de ses trois dernieres campagnes qualificatives (Mondial 2006, Euro 2008, Mondial 2010).

Les 9 tetes de serie : 1. Espagne ; 2. Allemagne ; 3. Pays-Bas ; 4. Italie ; 5. Angleterre ; 6. Croatie ; 7. Portugal ; 8. France ; 9. Russie.

Chapeau 2 : Grece ; Republique tcheque ; Suede ; Suisse ; Serbie ; Turquie ; Danemark ; Slovaquie ; Roumanie.

Chapeau 3 : Israel ; Bulgarie ; Finlande ; Norvege ; Eire ; Ecosse ; Irlande du Nord ; Autriche ; Bosnie.

Chapeau 4 : Slovenie ; Lettonie ; Hongrie ; Lituanie ; Belarus ; Belgique ; Pays de Galles ; Macedoine ; Chypre.

Chapeau 5 : Montenegro ; Albanie ; Estonie ; Georgie ; Moldavie ; Islande ; Armenie ; Kazakhstan ; Liechtenstein.

Chapeau 6 : Azerbaidjan ; Luxembourg ; Malte ; Iles Feroe ; Andorre ; Saint-Marin.

Read the article on L’Alsace

Postat de pe data de 31 ian., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 64 ori.

Publica un raspuns