. L’un des deux joueurs blesses est Kodjovi Obilale, le gardien de la GSI Pontivy (56). Le chauffeur du bus est decede et neuf membres de la delegation togolaise ont ete blesses. L’attaque a ete revendiquee en soiree par les Forces de liberation de l’Etat de Cabinda (separatistes).

„On a deux joueurs blesses, a dit Dossevi interroge par telephone. On venait de passer la frontiere (entre le Congo et l’enclave de Cabinda, ou le Togo doit jouer ses matches du groupe B), on avait rempli les formalites. On etait encadre par la police. Tout etait clean. Il y a eu un mitraillage puissant. Tout le monde s’est jete sous les sieges. La police a riposte.”

Dossevi a cite comme joueurs blesses le gardien Kodjovi Obilale (GSI Pontivy) et le defenseur Serge Akakpo (Vaslui FC/ROM) „qui a pris une balle dans le dos”. „L’intendant charge de la communication a aussi pris une balle”, a-t-il ajoute, et „a perdu beaucoup de sang”.

„On n’a pas de nouvelles” d’Obilale, „il saignait beaucoup, a-t-il ajoute. Prendre des balles pour un match de foot, c’est degueulasse”. Dossevi a aussi evoque „un entraineur des gardiens” blesse. Le Togo devait debuter la CAN contre le Ghana, le lundi 11 janvier a Cabinda.

Le bilan s’est precise en cours de soiree. Le chauffeur du bus est decede et neuf membres de la delegation ont ete blesses. „On a ete mitraille a la sortie du Congo, on a recu des balles, on rentrait dans l’Angola, on a pris une rafale a l’avant du bus et on s’est tous couche”, a explique Dossevi . „Il y a deux joueurs blesses. Un a pris une balle dans le dos, un autre dans les reins, a-t-il poursuivi. L’entraineur des gardiens et le docteur ont ete touches. Certains sont gravement blesses. On n’a pas de nouvelles, ils sont dans un hopital a Cabinda.”

Le bras arme des Forces de liberation de l’Etat de Cabinda (FLEC) a revendique vendredi l’attaque contre „les forces armees angolaises, qui escortaient la selection nationale du Togo” de football, dans un communique cite vendredi par l’agence de presse Lusa.

C’est un coup dur pour les organisateurs de la CAN-2010. Alors que les autorites du football etaient jusqu’alors rassurees, a deux jours du coup d’envoi, sur la capacite du pays a organiser un tel evenement, les interrogations se multipliaient. La competition aura-t-elle lieu ?

„Si on peut boycotter la CAN, autant le faire. Si on peut annuler tous les matches, pourquoi pas. On ne pense qu’a rentrer a la maison”, a explique le milieu Alaixys Romao (Grenoble/FRA), interroge par la chaine sportive Infosport. „On n’a pas beaucoup envie de jouer la CAN. On pense aux copains, aux joueurs blesses”, a declare le milieu Thomas Dossevi sur Infosport.

Read the article on Le Telegramme

Le bus du Togo mitraille : un mort, le gardien de la GSI Pontivy blesse

. L’un des deux joueurs blesses est Kodjovi Obilale, le gardien de la GSI Pontivy (56). Le chauffeur du bus est decede et neuf membres de la delegation togolaise ont ete blesses. L’attaque a ete revendiquee en soiree par les Forces de liberation de l’Etat de Cabinda (separatistes).

„On a deux joueurs blesses, a dit Dossevi interroge par telephone. On venait de passer la frontiere (entre le Congo et l’enclave de Cabinda, ou le Togo doit jouer ses matches du groupe B), on avait rempli les formalites. On etait encadre par la police. Tout etait clean. Il y a eu un mitraillage puissant. Tout le monde s’est jete sous les sieges. La police a riposte.”

Dossevi a cite comme joueurs blesses le gardien Kodjovi Obilale (GSI Pontivy) et le defenseur Serge Akakpo (Vaslui FC/ROM) „qui a pris une balle dans le dos”. „L’intendant charge de la communication a aussi pris une balle”, a-t-il ajoute, et „a perdu beaucoup de sang”.

„On n’a pas de nouvelles” d’Obilale, „il saignait beaucoup, a-t-il ajoute. Prendre des balles pour un match de foot, c’est degueulasse”. Dossevi a aussi evoque „un entraineur des gardiens” blesse. Le Togo devait debuter la CAN contre le Ghana, le lundi 11 janvier a Cabinda.

Le bilan s’est precise en cours de soiree. Le chauffeur du bus est decede et neuf membres de la delegation ont ete blesses. „On a ete mitraille a la sortie du Congo, on a recu des balles, on rentrait dans l’Angola, on a pris une rafale a l’avant du bus et on s’est tous couche”, a explique Dossevi . „Il y a deux joueurs blesses. Un a pris une balle dans le dos, un autre dans les reins, a-t-il poursuivi. L’entraineur des gardiens et le docteur ont ete touches. Certains sont gravement blesses. On n’a pas de nouvelles, ils sont dans un hopital a Cabinda.”

Le bras arme des Forces de liberation de l’Etat de Cabinda (FLEC) a revendique vendredi l’attaque contre „les forces armees angolaises, qui escortaient la selection nationale du Togo” de football, dans un communique cite vendredi par l’agence de presse Lusa.

C’est un coup dur pour les organisateurs de la CAN-2010. Alors que les autorites du football etaient jusqu’alors rassurees, a deux jours du coup d’envoi, sur la capacite du pays a organiser un tel evenement, les interrogations se multipliaient. La competition aura-t-elle lieu ?

„Si on peut boycotter la CAN, autant le faire. Si on peut annuler tous les matches, pourquoi pas. On ne pense qu’a rentrer a la maison”, a explique le milieu Alaixys Romao (Grenoble/FRA), interroge par la chaine sportive Infosport. „On n’a pas beaucoup envie de jouer la CAN. On pense aux copains, aux joueurs blesses”, a declare le milieu Thomas Dossevi sur Infosport.

Read the article on Le Telegramme

Postat de pe data de 31 dec., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 91 ori.

Publica un raspuns