Le nouveau delegue regional de la Sacem, Philippe Messant, a rencontre les diffuseurs et les auteurs de musique insulaires au theatre municipal de Bastia.

Philippe Messant, le nouveau delegue regional de la Sacem, s’est rendu au theatre municipal de Bastia pour presenter ses voeux aux diffuseurs et auteurs de musique. L’occasion de nouer un premier contact. « Je suis venu rencontrer les partenaires de la Sacem, avant tout pour recreer un lien avec eux, mais aussi pour les ecouter et rappeler l’importance des droits d’auteurs qui sont souvent le seul element du salaire de certains artistes. S’il n’y a pas de droits, il n’y a pas de salaires et donc pas de creation », resume le delegue regional. Avec l’evolution de la diffusion musicale, la « vieille dame » n’a cesse de s’adapter. Creee en 1851, elle a fait face a la revolution du disque, de la radio et, a present, d’Internet. La Sacem fait partie des societes d’auteurs qui existent a travers le monde.

« Nous avons des accords de reciprocite avec les societes etrangeres. Quand des musiciens etrangers jouent en Corse, par exemple, nous recoltons les droits pour eux et vice-versa » declare Philippe Messant. En 2009, neuf cent mille euros ont ete collectes aupres des diffuseurs de musique qui sont tres nombreux comme les commerces, discotheques, CHR*, cinemas, mais aussi les manifestations ponctuelles comme les bals, les concerts, les festivals et les kermesses.

Dans l’ile, il y a environ huit cents auteurs-compositeurs inscrits, dont quatre cent ont touche des droits en 2009. « Il n’y en a que quatre cents car seuls ceux qui sont diffuses touchent les droits La somme repartie pour l’annee ecoulee s’eleve a un million et demi d’euros. Cette repartition s’effectue au prorata des oeuvres diffusees. Il est evident qu’un nouvel artiste touchera moins qu’un confirme », ajoute-t-il. Cette societe de gestion des droits d’auteurs mene aussi une politique culturelle qui sert les organisateurs. En 2010, soixante-trois mille euros seront consacres a l’aide aux organisateurs.

« Il s’agit d’un budget consequent, comparativement a d’autres departements », complete le delegue regional de la Sacem. Cette annee, environ 7 % ont ete reverses aux organisateurs. De quoi esperer, encore une fois, un millesime de grande qualite.

Read the article on Corse Matin

Sacem : Philippe Messant nouveau delegue regional

Le nouveau delegue regional de la Sacem, Philippe Messant, a rencontre les diffuseurs et les auteurs de musique insulaires au theatre municipal de Bastia.

Philippe Messant, le nouveau delegue regional de la Sacem, s’est rendu au theatre municipal de Bastia pour presenter ses voeux aux diffuseurs et auteurs de musique. L’occasion de nouer un premier contact. « Je suis venu rencontrer les partenaires de la Sacem, avant tout pour recreer un lien avec eux, mais aussi pour les ecouter et rappeler l’importance des droits d’auteurs qui sont souvent le seul element du salaire de certains artistes. S’il n’y a pas de droits, il n’y a pas de salaires et donc pas de creation », resume le delegue regional. Avec l’evolution de la diffusion musicale, la « vieille dame » n’a cesse de s’adapter. Creee en 1851, elle a fait face a la revolution du disque, de la radio et, a present, d’Internet. La Sacem fait partie des societes d’auteurs qui existent a travers le monde.

« Nous avons des accords de reciprocite avec les societes etrangeres. Quand des musiciens etrangers jouent en Corse, par exemple, nous recoltons les droits pour eux et vice-versa » declare Philippe Messant. En 2009, neuf cent mille euros ont ete collectes aupres des diffuseurs de musique qui sont tres nombreux comme les commerces, discotheques, CHR*, cinemas, mais aussi les manifestations ponctuelles comme les bals, les concerts, les festivals et les kermesses.

Dans l’ile, il y a environ huit cents auteurs-compositeurs inscrits, dont quatre cent ont touche des droits en 2009. « Il n’y en a que quatre cents car seuls ceux qui sont diffuses touchent les droits La somme repartie pour l’annee ecoulee s’eleve a un million et demi d’euros. Cette repartition s’effectue au prorata des oeuvres diffusees. Il est evident qu’un nouvel artiste touchera moins qu’un confirme », ajoute-t-il. Cette societe de gestion des droits d’auteurs mene aussi une politique culturelle qui sert les organisateurs. En 2010, soixante-trois mille euros seront consacres a l’aide aux organisateurs.

« Il s’agit d’un budget consequent, comparativement a d’autres departements », complete le delegue regional de la Sacem. Cette annee, environ 7 % ont ete reverses aux organisateurs. De quoi esperer, encore une fois, un millesime de grande qualite.

Read the article on Corse Matin

Postat de pe data de 31 dec., 2009 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 420 ori.

Publica un raspuns