Les confreries lancent „un appel pour une culture de la vie”

Les confreres du Pumonte ont lance hier leur « appel pour la vie ». Au-dela de ce manifeste, ils envisagent des actions destinees a mobiliser les jeunes contre la violence qui, trop souvent envahit leur univers.

Dire non. Dire assez. Hier matin, en l’eglise Saint-Roch, un collectif representant toutes les confreries de Corse-du-Sud, dites du Pumonte, a lance un appel « pour une culture de la vie ».

« Nous exprimons aujourd’hui de maniere solennelle, face a la banalisation de la violence, notre volonte de promouvoir la culture de la vie au sein de la societe corse ».

Tout en reconnaissant que le drame survenu a Corte avec la disparation tragique d’Antoine Casanova a ete « un facteur determinant », la demarche initiee par les confreries du Pumonte remonte a plusieurs mois, voire plusieurs annees. « Ce n’est pas une arme qui fait l’homme, ce n’est pas une arme qui donne le respect.

« Nous assistons a une veritable generalisation de ce mythe aupres des plus jeunes, et ce des l’enfance.

« Nous appelons a la responsabilite des parents, des grands-parents, de tous les Corses pour oeuvrer a l’eradication du « culte du calibre ».

Les confreries de Corse-du-Sud (22 ont signe l’appel regroupant pres de 700 confreres) ont, des 2007, etabli une charte articulee autour de cinq points formant une plateforme de valeurs communes : l’ouverture et la tolerance ; le respect de l’homme ; la solidarite et le partage ; le sens du culturel et de la tradition ; la dimension spirituelle. Ce document fut la premiere pierre posee avant la construction de cet appel « pour la vie », qui fait suite a une rencontre l’ete dernier au couvent de Vico.

« Nos confreries se reclament de la culture et de la vie transmise par nos anciens. Le respect de la vie, de toute vie sans exception, est au coeur de la foi chretienne qui a faconne au fil des siecles les mentalites et les traditions de Corse ».

Pour le prieur de Santa Croci di Cuttoli, les confreries du Pumonte ont une forme de legitimite a lancer cet appel. « Nous sommes sur le terrain, au contact des jeunes. Et en corollaire, nous assumons nos responsabilites sociales tout en faisant partie de l’action chretienne dans l’ile. Aussi, fideles aux preceptes de l’Evangile qui guident notre engagement, nous reaffirmons avec force que l’homicide n’est acceptable sous aucun pretexte. Il n’est pas, non plus, acceptable que nous trouvions une quelconque justification a quelque assassinat que ce soit ».

Et les confreries de rappeler leur soutien « fraternel » aux familles qui ont perdu un etre cher dans des circonstances dramatiques. « Notre priere associe egalement ceux qui ont commis l’irreparable ainsi que leur famille ».

Des bals de villages aux fetes electorales…

Et au-dela d’un appel venant du coeur, les confreries du Pumonte n’hesitent pas a remettre en cause certaines traditions. « Nous lancons aussi un appel a ceux qui utilisent des armes dans les bals, les foires ou les fetes electorales ». Et d’ajouter sans ambiguite que la remise en cause passe aussi par elles. « Il faut que cessent ces demonstrations d’artillerie egalement a l’occasion des fetes religieuses. Elles n’ont plus rien a voir avec l’Evviva que nos anciens reservaient aux fetes de la Nativite et de la resurrection du Christ ».

Une chose est sure, l’annonce faite hier par les confreries du Pumonte, n’est pas liee aux elections de dimanche prochain, mais bien a cette periode de Paques qui a vu la resurrection du Christ. Comme si le symbole du renouveau pouvait ainsi toucher la Corse entiere. Sans armes.

Alors qu’au moins 2 000 foyers sont prives d’electricite, essentiellement en plaine orientale, la prefecture de Haute-Corse a annonce que la vigilance orange serait maintenue jusqu’a demain apres-midi, tandis que le conseil general de ce meme departement m…

La neige et les intemperies ont porte, hier, un vilain coup a l’organisation du championnat national UNSS de cross-country, prevu a Calvi.

Depuis sa prison du Pontet, non loin d’Avignon, il ne se bercait pas d’illusion concernant sa demande de liberte. Mis en examen dans l’enquete sur l’assassinat de Thierry Castola et incarcere depuis le 11 juin, Alain Orsoni clame toujours son innocence. La…

Read the article on Corse Matin

Postat de pe data de 28 feb., 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 983 ori.

Publica un raspuns