Marc Lacoste – Flickr – CC
Le directeur du site des Salles-du-Gardon pres d’Ales, Anthony Baril, a ete le premier des 14 employes a etre licencie. Une indiscretion, puis, le PDG de l’entreprise lui ont appris qu’il faisait partie des 9 salaries licencies. La societe qui fabrique des bennes, a connu le chomage partiel en 2009, puis la liquidation judiciaire depuis 15 jours, et finalement le plan social. Pour les ouvriers cette decision est etrange : « La liquidation judiciaire, ca veut dire tout le monde. Pourquoi en garder quelques-uns ? Ceux qui resteront vont suivre. C’est impossible de faire tourner l’usine avec cinq ouvriers ». 
Du coup tout le monde y va de son hypothese : delocalisation vers la Roumanie ou sabordage volontaire. Le directeur de site licencie pense qu’avec une autre direction, « on aurait cartonne, ici. C’est du gachis . Au lieu de ca, ils seraient avec leurs cagoules en train de souder. »…
La crise multiplie les «burn out» de cadres Pour reduire la dette, aidons les riches a (bien) depenser leur argent Le Medef, vrai heritier de la Fondation St Simon
Retrouvez tous ses articles sur son blog

Read the article on Marianne2

Chez Bellevret, on licencie d’abord le patron!

Marc Lacoste – Flickr – CC
Le directeur du site des Salles-du-Gardon pres d’Ales, Anthony Baril, a ete le premier des 14 employes a etre licencie. Une indiscretion, puis, le PDG de l’entreprise lui ont appris qu’il faisait partie des 9 salaries licencies. La societe qui fabrique des bennes, a connu le chomage partiel en 2009, puis la liquidation judiciaire depuis 15 jours, et finalement le plan social. Pour les ouvriers cette decision est etrange : « La liquidation judiciaire, ca veut dire tout le monde. Pourquoi en garder quelques-uns ? Ceux qui resteront vont suivre. C’est impossible de faire tourner l’usine avec cinq ouvriers ». 
Du coup tout le monde y va de son hypothese : delocalisation vers la Roumanie ou sabordage volontaire. Le directeur de site licencie pense qu’avec une autre direction, « on aurait cartonne, ici. C’est du gachis . Au lieu de ca, ils seraient avec leurs cagoules en train de souder. »…
La crise multiplie les «burn out» de cadres Pour reduire la dette, aidons les riches a (bien) depenser leur argent Le Medef, vrai heritier de la Fondation St Simon
Retrouvez tous ses articles sur son blog

Read the article on Marianne2

Postat de pe data de 7 mai, 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 216 ori.

Publica un raspuns