Remplacant au FC Barcelone, fragilise sur son cote gauche en equipe de France par les revendications de Ribery et par un Malouda flamboyant, Thierry Henry, dont l’image s’est brouillee depuis sa main contre l’Eire, interpelle au moment d’aborder sa quatrieme Coupe du monde.

Le capitaine et meilleur buteur de l’histoire de la selection (118 capes, 51 buts) personnifie a lui seul les maux des Bleus avant le debut du Mondial-2010 (11 juin-11 juillet).

Il y a d’abord l’aspect sportif. Apres une saison 2008-09 historique avec le Barca (triple Liga, Coupe du Roi, Ligue des champions, 19 buts inscrits en championnat, 6 en C1), Henry a commence a flancher et accuse cruellement le poids des ans (33 le 17 aout).

L’entraineur du club catalan, Pep Guardiola, l’a bien compris en n’utilisant plus qu’a dose homeopathique (21 rencontres de championnat en 2009-10 dont seulement 15 en tant que titulaire) un joueur qui s’approche doucement du crepuscule de sa carriere, comme en temoigne son possible depart en fin de saison vers le Championnat americain.

Un pas que le selectionneur francais Raymond Domenech n’a pas ose franchir jusque-la, l’aura de +Titi+ en faisant pour le moment un element incontournable en bleu.

Ses buts decisifs, notamment contre la Roumanie (1-1, le 5 septembre 2009) et en Serbie (1-1, le 9 septembre 2009) en eliminatoires du Mondial-2010, attestent de la place singuliere qu’occupe en equipe de France le dernier rescape de la generation doree, championne du monde et d’Europe en 1998 et 2000.

Mais il y a eu cette funeste soiree du 3 mars au Stade de France ou les Bleus ont ete totalement humilies par les champions d’Europe espagnols (2-0). Avec en prime, une prestation catastrophique de Henry, depasse sur son cote gauche et incapable de la moindre acceleration. Indiscutable en equipe de France il y a tout juste un an, Henry est alors devenu un gros point d’interrogation.

Pour son malheur, ses concurrents sur le cote gauche, flairant le bon coup, ont commence a aiguiser les couteaux, un cas de figure inedit pour un joueur qui a rarement ete conteste en equipe de France.

Florent Malouda, auteur d’une saison exceptionnelle avec Chelsea (double Championnat-Coupe d’Angleterre, elu meilleur joueur du club par ses coequipiers), constitue ainsi une serieuse menace. Et puis il y a le cas Franck Ribery, positionne a droite en bleu mais qui n’a pas renonce publiquement a occuper son poste de predilection.

Pour le moment, Domenech continue de defendre bec et ongles son capitaine mais cette position risque d’etre intenable si Henry n’a pas retrouve la forme pour le premier match amical de preparation contre le Costa Rica, le 26 mai a Lens.

Faudra-t-il changer de systeme et positionner Henry en attaque ou les efforts demandes sont moins contraignants? Domenech osera-t-il le sortir de son onze de depart? Les questions ne manquent pas avant le premier match contre l’Uruguay, le 11 juin.

Il faudra surtout eviter les precedents facheux de l’Euro-2004 (Desailly) et de l’Euro-2008 (Thuram et Sagnol) quand d’autres +grands anciens+ avaient effectue le tournoi de trop. A moins que Henry ne monte en puissance au fur et a mesure de la competition, a la maniere de Zidane en 2006.

Son experience et sa science innee du jeu plaident pour lui mais il y a aussi la force des symboles. Depuis sa faute de main grossiere contre l’Eire, en barrages du Mondial, Henry est devenu la figure de proue d’une equipe dont la cote de popularite est au plus bas.

Read the article on L’Alsace

France : Cortege d’interrogations pour le Roi Henry

Remplacant au FC Barcelone, fragilise sur son cote gauche en equipe de France par les revendications de Ribery et par un Malouda flamboyant, Thierry Henry, dont l’image s’est brouillee depuis sa main contre l’Eire, interpelle au moment d’aborder sa quatrieme Coupe du monde.

Le capitaine et meilleur buteur de l’histoire de la selection (118 capes, 51 buts) personnifie a lui seul les maux des Bleus avant le debut du Mondial-2010 (11 juin-11 juillet).

Il y a d’abord l’aspect sportif. Apres une saison 2008-09 historique avec le Barca (triple Liga, Coupe du Roi, Ligue des champions, 19 buts inscrits en championnat, 6 en C1), Henry a commence a flancher et accuse cruellement le poids des ans (33 le 17 aout).

L’entraineur du club catalan, Pep Guardiola, l’a bien compris en n’utilisant plus qu’a dose homeopathique (21 rencontres de championnat en 2009-10 dont seulement 15 en tant que titulaire) un joueur qui s’approche doucement du crepuscule de sa carriere, comme en temoigne son possible depart en fin de saison vers le Championnat americain.

Un pas que le selectionneur francais Raymond Domenech n’a pas ose franchir jusque-la, l’aura de +Titi+ en faisant pour le moment un element incontournable en bleu.

Ses buts decisifs, notamment contre la Roumanie (1-1, le 5 septembre 2009) et en Serbie (1-1, le 9 septembre 2009) en eliminatoires du Mondial-2010, attestent de la place singuliere qu’occupe en equipe de France le dernier rescape de la generation doree, championne du monde et d’Europe en 1998 et 2000.

Mais il y a eu cette funeste soiree du 3 mars au Stade de France ou les Bleus ont ete totalement humilies par les champions d’Europe espagnols (2-0). Avec en prime, une prestation catastrophique de Henry, depasse sur son cote gauche et incapable de la moindre acceleration. Indiscutable en equipe de France il y a tout juste un an, Henry est alors devenu un gros point d’interrogation.

Pour son malheur, ses concurrents sur le cote gauche, flairant le bon coup, ont commence a aiguiser les couteaux, un cas de figure inedit pour un joueur qui a rarement ete conteste en equipe de France.

Florent Malouda, auteur d’une saison exceptionnelle avec Chelsea (double Championnat-Coupe d’Angleterre, elu meilleur joueur du club par ses coequipiers), constitue ainsi une serieuse menace. Et puis il y a le cas Franck Ribery, positionne a droite en bleu mais qui n’a pas renonce publiquement a occuper son poste de predilection.

Pour le moment, Domenech continue de defendre bec et ongles son capitaine mais cette position risque d’etre intenable si Henry n’a pas retrouve la forme pour le premier match amical de preparation contre le Costa Rica, le 26 mai a Lens.

Faudra-t-il changer de systeme et positionner Henry en attaque ou les efforts demandes sont moins contraignants? Domenech osera-t-il le sortir de son onze de depart? Les questions ne manquent pas avant le premier match contre l’Uruguay, le 11 juin.

Il faudra surtout eviter les precedents facheux de l’Euro-2004 (Desailly) et de l’Euro-2008 (Thuram et Sagnol) quand d’autres +grands anciens+ avaient effectue le tournoi de trop. A moins que Henry ne monte en puissance au fur et a mesure de la competition, a la maniere de Zidane en 2006.

Son experience et sa science innee du jeu plaident pour lui mais il y a aussi la force des symboles. Depuis sa faute de main grossiere contre l’Eire, en barrages du Mondial, Henry est devenu la figure de proue d’une equipe dont la cote de popularite est au plus bas.

Read the article on L’Alsace

Postat de pe data de 19 mai, 2010 in categoria România în lume. Poti urmari comentariile acestui articol prin RSS 2.0. Acest articol a fost vizualizat de 115 ori.

Publica un raspuns